Home / A la une / Une technique révolutionnaire offre de l’espoir pour la restauration capillaire chez les personnes d’origine africaine

Une technique révolutionnaire offre de l’espoir pour la restauration capillaire chez les personnes d’origine africaine

Dr. U Hair and Skin Clinic

LOS ANGELES, 8 août 2023 /PRNewswire/ — Une étude révolutionnaire publiée dans le Dermatologic Surgery Journal marque un tournant important dans la recherche d’une restauration efficace des cheveux chez les personnes d’origine africaine. Intitulé « Follicular Unit Excision in Patients of African Descent : A Skin-Responsive Technique, », cette étude présente une approche innovante adaptée aux caractéristiques uniques de la chevelure et de la peau de cette population.

Une nouvelle technique de transplantation de cheveux adaptée à la peau révolutionne le traitement des patients d’origine africaine

Dirigée par le Dr Sanusi Umar de la Division de dermatologie, Harbor-UCLA Medical Center, Torrance, et la Dr. U Hair and Skin Clinic à Manhattan Beach, l’étude de l’équipe multinationale d’experts de sept pays présente l’appareil UGraft Zeus®  d’extraction d’unités folliculaires sensible à la peau (FUE) (Manhattan Beach, Californie). Cet appareil à la fine pointe de la technologie s’adapte de façon unique aux cheveux frisés, à l’épaisseur et à la fermeté de la peau des patients ayant subi une greffe de cheveux, établissant ainsi une nouvelle norme dans les procédures de la restauration capillaire.

Les principales constatations de l’étude sont les suivantes :

La technique sensible à la peau obtient un succès remarquable, avec un taux moyen de transsection du greffon de 3 à 6%, ce qui démontre son efficacité.

On a déterminé que l’épaisseur et la fermeté de la peau étaient des facteurs cruciaux dans les taux d’attrition des greffons, et que la texture frisée des cheveux avait une influence moindre sur le résultat.

L’appareil FUE UGraft Zeus minimise systématiquement la transsection du greffon chez tous les patients d’origine africaine sans exception, ce qui entraîne des niveaux élevés de satisfaction du chirurgien et une volonté d’adopter l’appareil sensible à la peau pour les procédures FUE sur les patients d’origine africaine.

Le Dr Umar souligne l’importance des résultats de l’étude en déclarant : « Notre technique sensible à la peau marque une étape importante vers une méthodologie universelle de transplantation de cheveux qui répond aux caractéristiques physiologiques uniques de chaque personne. » En tant que titulaire de plusieurs brevets sur les technologies UGraft Zeus, le Dr Umar a ajouté : « En outre, nous avons créé une échelle de notation universelle pour catégoriser avec précision les caractéristiques de la peau et des cheveux de toutes les personnes, quelle que soit leur origine ethnique. La reconnaissance de la grande diversité des caractéristiques de la peau et des cheveux au sein d’une population donnée, en particulier dans la population d’origine africaine, a joué un rôle déterminant dans la résolution de ce problème de greffe de cheveux de longue date. Cette innovation pourrait révolutionner les pratiques de restauration des cheveux et améliorer l’accès à cette procédure transformatrice. »

L’étude souligne l’importance d’approches médicales adaptées, en particulier pour divers groupes de patients. Au fur et à mesure que les progrès médicaux se poursuivent, cette percée offre un nouvel espoir aux personnes qui souhaitent une restauration des cheveux, y compris celles qui ont des cheveux de type africain.

Contact pour les médias :
Sara Harutyunyan
Dr. U Devices Inc
sara@dru.com

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...