Home / A la une / Scolarisation et maintien des filles à l’école : Le mentorat fait ses preuves dans la région de Diffa

Scolarisation et maintien des filles à l’école : Le mentorat fait ses preuves dans la région de Diffa

Cours de français aux mentorées du CES Kazelma Ousmane de Diffa

Face aux multiples défis sécuritaire, alimentaire, sanitaire, éducatif, climatique…,  auxquels elles font face  dans la région de Diffa, les communautés  ont plus que besoin du soutien de l’État et ses partenaires au développement.

Devant ces urgences, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), avec l’appui du gouvernement allemand à travers le financement BMZ, a mis en place un paquet d’interventions multisectorielles intégrées, afin d’atténuer les souffrances des populations qui font face à l’insécurité depuis 2015.

Nutrition, protection, WASH, santé et éducation sont les secteurs dans lesquels; l’Unicef appui le gouvernement nigérien du niveau central au niveau déconcentré et décentralisé.

Face à la situation sécuritaire qui a impacté l’éducation avec des décrochages scolaires surtout chez les filles et le fait qu’elles sont exposées aux mariages précoces et aux abus de tous genres, la section éducation de l’Unicef en collaboration avec la direction régionale de l’éducation a mis en œuvre l’approche mentorat.

Initié en 2021 dans la région, le mentorat  consiste à identifier dans les écoles les filles les plus vulnérables (adolescentes de faible niveau scolaire, issues des familles pauvres) pour les appuyer à améliorer leurs performances scolaires tout en les maintenant à l’école et leur éviter le mariage précoce et/ou forcé.

Pour la première phase du programme qui a débuté en 2021, 2000 filles dont 800 au primaire et 1200 au collège ont été identifiées et bénéficient  des kits scolaire et de dignité.

Quatre (4) communes BMZ (Mainé Soroa, Diffa, Geskérou et Chétimari) totalisent pour cette 3ème phase, 1500 filles issues des familles défavorisées qui sont prises en charge par des mentors pédagogiques et communautaires,  dont 800 du secondaire et 700 du primaire, réparties dans 55 établissements scolaires .

Le CES Kazelma Ousmane de la ville de Diffa totalise 125 filles encadrées par 10 mentors pédagogiques et 10 mentors communautaires.

L’objectif de cette initiative est d’aider les filles dans l’apprentissage du français et des mathématiques, deux disciplines qui constituent leur bête noire, afin de leur permettre de rester dans le système le plus longtemps possible.

« C’est les filles qui ont des moyennes faibles en français et en mathématiques que nous assistons avec des cours de remédiation» a expliqué Malam Mamadou Aboubacar, professeur de français au CES Kazelma Ousmane de Diffa.

Mme Mariama Ibrahim, mentore communautaire qui s’occupe de l’éducation  sociale des filles et  respect des valeurs sociales, a laissé entendre que le mentorat  aide beaucoup ces filles dans leur vie actuelle voire même  future.

Melle  Mariama Abdoulahi, élève en classe de 5ème, estime que le mentorat est une opportunité à saisir pour combler ses lacunes tant sur le plan scolaire que social.

Melle Mariama Abdoulahi mentorée , en classe de 5ème au CES Kazelma Ousmane

« Les cours que nous suivons nous ont permis de nous  améliorer en français et en mathématiques et nos notes ont augmenté par rapport au premier trimestre », a-t-elle affirmé.

Pour M. Oumara Kiari Fougou, point focal Mentorat à la Direction Régionale de l’Éducation Nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des Langues Nationales de Diffa, l’appui de l’Unicef a permis cette année de recruter dans le système de mentorat 1500 filles dans les communes de Diffa, Chétimari, Gueskérou et Mainé Soroa.

D’une durée de 3 à 6 mois, le mentorat  est à sa 3ème phase et il  a beaucoup contribué au rehaussement du niveau scolaire des filles. Sur le plan social, il a  protégé les filles de plusieurs abus dont entre autres : les violences basées sur le genre, le mariage des enfants qu’il soit précoce et/ou forcé, a expliqué M. Oumara.

 

Ibrahim Moussa,

Envoyé Spécial

Ceci pourrait vous interesser

Coopération Niger/Unicef : La nouvelle représentante résidente de l’Unicef présente ses lettres de créance

Le Ministre des Affaires Étrangères de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur M. Bakary ...