Home / A la une / Réouverture de la frontière entre le Niger et le Nigeria : la circulation de personnes et de biens reprend de plus belle

Réouverture de la frontière entre le Niger et le Nigeria : la circulation de personnes et de biens reprend de plus belle

Fermée pendant presque huit (8) mois, la frontière entre le Niger et la République Fédérale du Nigeria est rouverte à partir de ce vendredi 22 mars 2024.

C’est dans un message radio en date du 21 mars que le Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur et de l’Administration Territoriale, le Général Mohamed Toumba a instruit les préfets des départements des régions frontalières du Nigeria (Dosso, Maradi, Tahoua, Zinder et Diffa) de procéder à la réouverture des dites frontières.

Le message de préciser par ailleurs aux responsables administratifs de ces localités de prendre toutes les dispositions nécessaires pour renforcer le dispositif de contrôle à la rentrée et à la sortie au niveau des postes frontaliers et tout le long de la frontière entre les deux pays.

Dès ce vendredi, la circulation de personnes et de biens a repris de manière plus intense au grand soulagement des opérateurs économiques, des populations et aussi des transporteurs des marchandises. Pour ces derniers, c’est même la joie après huit (8) mois de cessation d’activités. Pour eux, cette ouverture de frontière est synonyme de plusieurs avantages, la taxe sur l’escorte sera désormais réduite tout comme la distance et aussi la durée sur le trajet  pour ceux d’entre eux qui faisaient un grand tour pour rejoindre Lomé à partir du Niger.

Intervenue depuis juillet 2023, la fermeture de la frontière du Nigeria, pays dont nous partageons 1500 kilomètres de frontière a beaucoup impacté sur les activités économiques dans les deux pays.

Les populations de chaque côté de la frontière ont vu leurs échanges commerciaux complètement anéantis entrainant du coup la baisse des chiffres d’affaires chez les opérateurs économiques, accentuant la souffrance chez les consommateurs.

Aussitôt l’annonce de la réouverture faite par les autorités, les opérateurs économiques nigériens ont exprimé  manifestant un grand ouf de soulagement de voir les transactions économiques reprendre de plus belle entre les deux pays réduisant de facto l’inflation des prix de certains produits de grande consommation.

Pour rappel, c’est lors du dernier sommet de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenu le 24 février 2024 à Abuja que l’ensemble des sanctions imposées par notre pays ont été levées avec effet immédiat par l’organisation politique régionale.

Le Nigeria a été le premier à ouvrir sa frontière, il y a de cela quelques jours sur instruction de son Président de la République Ahmed Bola Tinubu.

La réouverture des frontières entre les deux pays prouve que les deux voisins ont fumé le calumet de la paix et veulent tourner définitivement la page de ce qui est convenu d’appeler l’incident diplomatique né des évènements du 26 juillet 2023 qui ont conduit l’armée nigérienne à prendre le pouvoir en renversant le Président de la République démocratiquement élu Mohamed Bazoum.

Après les frontières terrestres, il reste désormais la réouverture des frontières aériennes fermées également entre le Niger et le Nigeria.

En attendant, les regards sont désormais tournés vers notre frontière avec le Bénin qui reste toujours fermée malgré la levée des sanctions et l’ouverture de celle-ci côté béninois. La réouverture de cette dernière est impatiemment attendue par les opérateurs économiques et les populations des deux pays qui subissent les conséquences de la fermeture de cette frontière qui donne accès à la mer au Niger.

 

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...