Home / A la une / Relation Niger-Bénin : les Nigériens réagissent aux appels du pieds du Président Patrice Talon

Relation Niger-Bénin : les Nigériens réagissent aux appels du pieds du Président Patrice Talon

Chaibou  Adamou Issoufou , coordonnateur régional Tournons la Page Dosso

 Le Président béninois Patrice Talon frappe désormais à toutes les portes pour rétablir les relations avec le Niger. Le mardi 19 décembre 2023, lors d’un discours sur l’État de la nation devant le parlement, le Président béninois a déclaré sans ambages, qu’il ne pensait pas que les sanctions infligées au Niger allaient faire souffrir les populations. Ce qui laisse entendre qu’il est finalement disposé à tourner la page sombre des relations tendues avec le voisin nigérien.

« Nous voulons le rétablissement des relations avec les pays où les coups d’État sont intervenus », a assuré le chef de l’État béninois devant les députés.

Ce dimanche 24 décembre 2023, dans une interview accordée à la chaine publique, la Radiotélévision du Bénin (RTB), Patrice Talon a tendu à nouveau sa main aux autorités nigériennes dans le cadre de rétablissement de la coopération avec le Niger. ‘’nous attendons des autorités nigériennes une liste de ce qu’ils veulent pour qu’on en discute », a-t-il martelé.

En l’espace d’une semaine, le Chef de l’État béninois s’est alors adressé deux (2) fois aux autorités nigériennes de transition dans le but d’avoir une réponse positive.

Face à ces sorties médiatiques, les citoyens nigériens plus précisément ceux de Gaya, ville carrefour frontalière de la république du Bénin où stationnent actuellement des milliers de camions depuis la fermeture de la frontière, il y a de cela cinq (5) mois.

Entre le refus et la reprise des relations avec le Bénin, les avis sont partagés dans la capitale du Dendi.

Chaibou Adamou Issoufou, coordonnateur régional Tournons la Page Dosso trouve que le Président béninois a mis du temps pour reconsidérer sa position avant de faire cas de son scepticisme sur la sincérité du Président Talon qui selon lui continue d’agir sous l’influence de la France. « Qu’est ce qui nous dit que c’est franchement une bonne amitié qu’il veut renouer avec le Niger. Ça nous fait croire que quelque part, il y a anguille sous roche… », a laissé entendre le responsable associatif.

Pour M. Ayouba, Patrice Talon n’a pas joué son rôle de bon voisin et il a fini par tomber dans le trou qu’il a creusé et maintenant, il veut se rattacher. « Maintenant il cherche à rectifier le tir, c’est rectifiable quand tu reconnais avoir commis une bêtise, là aussi ça peut aller, on peut peut-être te pardonner et ça servira de leçon à beaucoup d’autres Chefs d’État de la région.

  1. Moussa Adamou Modibo estime pour sa part que c’est la situation économique du Bénin qui a poussé le Président Talon a abandonné ses propos va-t’en guerre envers le Niger.

« Je ne condamne pas le peuple béninois mais je condamne leur gouvernement plus précisément M. Talon. Il n’a pas pitié de sa population, combien de béninois souffrent avec la fermeture de la frontière avec le Niger. Combien de communes n’ont pu voter leurs budgets pour 2024. Il est menacé par son gouvernement et par le peuple béninois. Sinon, il pensait que le Niger ne pourra pas vivre sans les voisins et sans les occidentaux. En ce qui concerne notre gouvernement nigérien, je pense qu’il est temps d’ouvrir un dialogue…, » a lancé M. Modibo.

M. Ayouba

Après cinq ((5) mois de fermeture des frontières avec le Niger, le Bénin semble être plus affecté avec une économie qui tourne au ralenti et un port abandonné par les trois (3) pays des États du Sahel à savoir : le Niger, le Burkina et le Mali.

Si d’ici la fin du premier trimestre de la nouvelle année 2024 qui s’annonce, Si les pays de l’Alliance des États du Sahel (AES) ne renouent pas leurs relations d’avec le Bénin, plusieurs experts estiment que le gouvernement béninois aura des sérieuses difficultés à combler le gap dans le cadre de la mobilisation des ressources internes.

Selon plusieurs observateurs, c’est cette crise économique sans précédent qui plane à l’horizon qui pousse aujourd’hui le président Patrice Talon à frapper à toutes les portes espérant une réponse des autorités nigériennes.

Balkissa Ahmed Sidi

 

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...