Home / A la une / QUARANTE-NEUVIÈME ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DE LA : CEDEAO MESSAGE DE SON EXCELLENCE DR OMAR ALIEU TOURAY, PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO

QUARANTE-NEUVIÈME ANNIVERSAIRE DE LA CRÉATION DE LA : CEDEAO MESSAGE DE SON EXCELLENCE DR OMAR ALIEU TOURAY, PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE LA CEDEAO

Dr Omar Alieu Touray, Président de la Commission de la CEDEAO

Mesdames et Messieurs, citoyens des États membres de la CEDEAO,

 

Il y a exactement quarante-neuf (49) ans, les Pères fondateurs signaient le Traité instituant la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest. Depuis lors, la CEDEAO s’est mise au service de la région et continue d’unir nos peuples autour des idéaux communs de prospérité partagée.

 

Au moment où nous célébrons le 49ème anniversaire de la CEDEAO, nous devons nous rappeler quelques-uns des résultats tangibles et positifs que la Communauté a à son actif. Ces réalisations peuvent être observées dans de nombreux domaines, notamment la libre circulation de nos populations, le commerce intracommunautaire, l’énergie régionale, les infrastructures de transport, la gouvernance ainsi que la paix et la sécurité

 

Nous restons convaincus qu’ensemble, nous pouvons tirer parti de ces réalisations et atteindre les objectifs de notre Vision 2050, celle « d’une Communauté de peuples pleinement intégrée dans une région paisible et prospère, dotée d’institutions fortes, respectueuses des libertés fondamentales et œuvrant pour un développement inclusif et durable ».

 

Mesdames et Messieurs, citoyens des États membres de la CEDEAO,

 

La CEDEAO a peut-être de nombreuses réalisations à son actif, mais la Communauté continue de faire face à un certain nombre de défis. Alors que nous célébrons notre 49e anniversaire, l’insécurité continue de menacer notre région. Certains de nos États membres luttent quotidiennement contre des groupes terroristes, et une grande partie de notre population est confrontée au déplacement et à l’insécurité alimentaire.

 

Il est de notre devoir de rester unis si nous aspirons à la victoire dans la lutte contre l’insécurité. Mais c’est notre unité même qui est aujourd’hui menacée. Nous devons tout mettre en œuvre pour préserver notre unité car, pour citer le Général Yakubu Gowon, l’un des pères fondateurs de la CEDEAO, «ni la génération de nos pères fondateurs, ni les générations présentes ou futures ne sauront comprendre ou pardonner l’éclatement de notre Communauté ».

 

Mesdames et Messieurs, citoyens des États membres de la CEDEAO,

 

« Renforcer l’unité, la paix et la sécurité régionales » est le thème que nous avons choisi pour la célébration de ce 49e anniversaire. Le choix de ce thème a pour but de refléter nos défis actuels et aussi de nous rappeler à tous la nécessité d’œuvrer à la préservation de l’unité et de la paix régionales, deux objectifs chers que nous ont fixés les pères fondateurs de la CEDEAO. Il s’agit d’objectifs que les Chefs d’État et de Gouvernement s’efforcent de sauvegarder chaque jour, par leurs efforts visant à assurer la sécurité de nos populations et garantir l’intégrité de nos territoires.

 

Je voudrais saisir cette opportunité pour remercier nos dirigeants, passés et présents, les membres de la Communauté ainsi que le personnel de toutes les institutions et agences de la CEDEAO, pour les sacrifices qu’ils ne cessent de consentir au quotidien pour promouvoir les objectifs de notre Communauté. Je voudrais également exprimer ma gratitude à l’ensemble de nos partenaires locaux et internationaux pour leur soutien constant à la CEDEAO dans la mise en œuvre des divers projets et programmes communautaires.

 

Nous restons convaincus que c’est dans l’unité que nous parviendrons à préserver la paix et à renforcer nos actions pour la sécurité de nos États membres et de nos peuples. Par l’unité, nous préserverons la stabilité régionale et le développement politique et socio-économique harmonieux de notre Communauté.

 

C’est sur ces mots d’espoir que je voudrais conclure mon propos. Je souhaite à notre Communauté et à nous tous un Joyeux Anniversaire.

 

Vive notre Communauté !

 

Vive la CEDEAO !

 

Vive l’unité africaine.

Mesdames et Messieurs, citoyens des États membres de la CEDEAO,

 

Il y a exactement quarante-neuf (49) ans, les Pères fondateurs signaient le Traité instituant la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest. Depuis lors, la CEDEAO s’est mise au service de la région et continue d’unir nos peuples autour des idéaux communs de prospérité partagée.

 

Au moment où nous célébrons le 49ème anniversaire de la CEDEAO, nous devons nous rappeler quelques-uns des résultats tangibles et positifs que la Communauté a à son actif. Ces réalisations peuvent être observées dans de nombreux domaines, notamment la libre circulation de nos populations, le commerce intracommunautaire, l’énergie régionale, les infrastructures de transport, la gouvernance ainsi que la paix et la sécurité

 

Nous restons convaincus qu’ensemble, nous pouvons tirer parti de ces réalisations et atteindre les objectifs de notre Vision 2050, celle « d’une Communauté de peuples pleinement intégrée dans une région paisible et prospère, dotée d’institutions fortes, respectueuses des libertés fondamentales et œuvrant pour un développement inclusif et durable ».

 

Mesdames et Messieurs, citoyens des États membres de la CEDEAO,

 

La CEDEAO a peut-être de nombreuses réalisations à son actif, mais la Communauté continue de faire face à un certain nombre de défis. Alors que nous célébrons notre 49e anniversaire, l’insécurité continue de menacer notre région. Certains de nos États membres luttent quotidiennement contre des groupes terroristes, et une grande partie de notre population est confrontée au déplacement et à l’insécurité alimentaire.

 

Il est de notre devoir de rester unis si nous aspirons à la victoire dans la lutte contre l’insécurité. Mais c’est notre unité même qui est aujourd’hui menacée. Nous devons tout mettre en œuvre pour préserver notre unité car, pour citer le Général Yakubu Gowon, l’un des pères fondateurs de la CEDEAO, «ni la génération de nos pères fondateurs, ni les générations présentes ou futures ne sauront comprendre ou pardonner l’éclatement de notre Communauté ».

 

Mesdames et Messieurs, citoyens des États membres de la CEDEAO,

 

« Renforcer l’unité, la paix et la sécurité régionales » est le thème que nous avons choisi pour la célébration de ce 49e anniversaire. Le choix de ce thème a pour but de refléter nos défis actuels et aussi de nous rappeler à tous la nécessité d’œuvrer à la préservation de l’unité et de la paix régionales, deux objectifs chers que nous ont fixés les pères fondateurs de la CEDEAO. Il s’agit d’objectifs que les Chefs d’État et de Gouvernement s’efforcent de sauvegarder chaque jour, par leurs efforts visant à assurer la sécurité de nos populations et garantir l’intégrité de nos territoires.

 

Je voudrais saisir cette opportunité pour remercier nos dirigeants, passés et présents, les membres de la Communauté ainsi que le personnel de toutes les institutions et agences de la CEDEAO, pour les sacrifices qu’ils ne cessent de consentir au quotidien pour promouvoir les objectifs de notre Communauté. Je voudrais également exprimer ma gratitude à l’ensemble de nos partenaires locaux et internationaux pour leur soutien constant à la CEDEAO dans la mise en œuvre des divers projets et programmes communautaires.

 

Nous restons convaincus que c’est dans l’unité que nous parviendrons à préserver la paix et à renforcer nos actions pour la sécurité de nos États membres et de nos peuples. Par l’unité, nous préserverons la stabilité régionale et le développement politique et socio-économique harmonieux de notre Communauté.

 

C’est sur ces mots d’espoir que je voudrais conclure mon propos. Je souhaite à notre Communauté et à nous tous un Joyeux Anniversaire.

 

Vive notre Communauté !

 

Vive la CEDEAO !

 

Vive l’unité africaine.

Ceci pourrait vous interesser

Coopération Niger/Unicef : La nouvelle représentante résidente de l’Unicef présente ses lettres de créance

Le Ministre des Affaires Étrangères de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur M. Bakary ...