Home / A la une / Niamey : la rue demande l’arrestation de l’ancien Président Issoufou Mahamadou

Niamey : la rue demande l’arrestation de l’ancien Président Issoufou Mahamadou

Mahamadou Issoufou, ancien Président de la République du Niger

A sa troisième journée consécutive de manifestation pour demander le départ des bases militaires françaises au Niger, un nouvel élément vient s’ajouter sur l’agenda de la société civile nigérienne. Il s’agit de la demande d’arrestation de l’ancien président de la République Issoufou Mahamadou. C’est l’acteur de la société Gamatié Mahamadou qui a craché le morceau, lors d’un sit-in au niveau du rond-point escadrille, appelé désormais, place de la souveraineté.

Brandit sur les pancartes et banderoles à chacune de leur sortie depuis le début des évènements du 26 juillet 2023, c’est pour la première fois que  la demande de l’arrestation de Issoufou Mahamadou a été ouvertement demandée devant les caméras. Avec cette requête, c’est une nouvelle donne qui risque de donner une nouvelle tournure des évènements.

Pour l’auteur de cette exigence envers les responsables du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), l’artisan de la 1ère transition démocratique au Niger est le responsable de tous les maux qui minent le pays.

Il a énuméré entre autres griefs : la mauvaise gouvernance, la signature des accords de coopération militaire avec la France et plusieurs autres scandales durant le magistère de Issoufou Mahamadou.

Cette sollicitation d’arrestation du prédécesseur du Président Mohamed Bazoum à la tête du Niger divise les observateurs. Pour les opposants à cette demande, rien ne justifie cette exigence, à partir du moment ou l’ancien président de la République Issoufou Mahamadou n’est pas la victime principale du coup d’Etat du 26 juillet dernier, donc rien ne peut justifier son interpellation encore moins son arrestation. Il sera plutôt utile dans le cadre des négociations en cours entre les parties prenantes à savoir, le CNPS et la CEDEAO qui sont actuellement dans un bras de fer dont les conséquences sont la fermeture des frontières et le gel des avoirs du Niger.

Exiger l’arrestation de Issoufou Mahamadou est perçu par certains nigériens comme une diversion pour détourner les citoyens du noble combat engagé ces derniers temps par la rue qui exige le départ sans condition des soldats français et de l’Ambassadeur de la France au Niger dont les ultimatums donnés par les autorités ont d’ores et déjà expiré.

pour rappel, le Président Issoufou Mahamadou a dirigé le Niger du 02 Avril 2011 au 02 Avril 2021. Il est l’artisan de la première transition démocratique au Niger après plus de 60 ans d’indépendance.

 

Ibrahim Moussa Illagamou

 

 

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...