Home / A la une / Niamey : Des treillis militaires de l’armée burkinabè trouvés dans une fourgonnette à l’Ambassade de France

Niamey : Des treillis militaires de l’armée burkinabè trouvés dans une fourgonnette à l’Ambassade de France

Des FDS à la devanture de l’Ambassade de France à Niamey

C’est la télévision d’Etat ‘’Télé Sahel’’ qui a donné l’information dans son journal télévisé de 20H30. Des gendarmes qui contrôlent les entrées et sorties devant la représentation diplomatique de la France à Niamey ont fait la découverte, le mardi 5 septembre 2023, des treillis militaires avec des insignes de l’armée burkinabè.

Lors d’un contrôle minutieux les éléments de la gendarmerie nationale ont trouvé dans une fourgonnette qui transportait des meubles d’un ressortissant français qui les a acheminés dans l’enceinte de l’Ambassade que 16 treillis militaires, 21 tee-shirts et 2 pairs de rangers portant des insignes de l’armée burkinabè ont été trouvés dans le véhicule. Aussitôt la découverte faite que le chauffeur de la fourgonnette a été appréhendé par les services compétents afin de mener une enquête sur cette découverte qui a surpris plus d’un nigérien.

Cette découverte intervient au moment ou des instructions fermes ont été données aux Forces de Défense et de Sécurité pour expulser le désormais ex ambassadeur de la France au Niger M. Syvain Itté.

Au même moment, l’on apprend que l’Ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne au Niger et son homologue du royaume d’Espagne à Niamey ont essayé de rendre visite à Sylvain Itté dans sa résidence mais en vain, car ils ont été empêchés par les éléments des Forces de Défense et de Sécurité stationnés à la devanture de l’Ambassade.

Aussitôt arrivé au pouvoir, le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) avec à sa tête le général de brigade Abdourahamane Tiani a dénoncé le 3 Août dernier, les accords militaires signés entre la France et notre pays. Cette annonce a été systématiquement suivie de la demande du retrait dans un délai d’un mois des troupes françaises, puis du départ sous 48 heures de l’ambassadeur Sylvain Itté de Niamey.

En attendant les résultats de l’enquête sur la présence des treillis de l’armée burkinabè dans la fourgonnette, les observateurs de la situation qui prévaut actuellement entre les autorités nigériennes et françaises s’interrogent sur les véritables raisons de la présence de cette tenue militaire dans d’un pays voisin au Niger.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que les uniformes militaires et autres accessoires appartiennent à un instructeur français qui a formé des éléments de l’armée burkinabè.

Quoi qu’il en soit, cette affaire va compliquer davantage les relations entre la France et le Niger qui sont dans un bras de fer qui se durcit depuis la demande du retrait de la force française au Niger.

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...