Home / A la une / Médiation: Les contacts ont repris avec la CEDEAO

Médiation: Les contacts ont repris avec la CEDEAO

La désignation des médiateurs par la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenue à Abuja au Nigeria, le 10 décembre 2023, dans la crise nigérienne, a eu un effet de détonateur dans le démarrage de négociations restées au point mort depuis les événements du 26 juillet 2023 qui ont renversé le Président Mohamed Bazoum.

En effet, quatre jours après la Conférence, le processus de négociation avec les autorités nigériennes de transition a démarré avec la visite de travail effectuée, à Niamey le 14 décembre dernier, par l’émissaire du Président Togolais Faure Gnassingbé l’un des médiateurs désigné par le sommet des Chefs d’État. A l’occasion de ses échanges le 14 décembre, avec les autorités nigériennes de transition, le Ministre des Affaires étrangères togolais Robert Dussey avait annoncé qu’un chronogramme de la transition nigérienne est en gestation.‘’Nous avons travaillé et convenu du contenu du timing de la transition’’ a indiqué le Ministre Togolais des affaires étrangères à l’issue d’une séance de travail avec le Premier ministre Ali Mahamane Lamine Zeine, et le Ministre des Affaires étrangères nigérien, Bakary Yaou Sangaré, précisant que «Nous allons d’ores et déjà présenter aux chefs d’États médiateurs et à la Commission de la CEDEAO ce contenu (…) convenu ensemble». Il faut dire que depuis lors, les négociations et les échanges se poursuivent discrètement. Le Ministre nigérien des Affaires Étrangères Bakary Yaou Sangaré en a donné confirmation lors de sa visite en Algérie le 26 décembre dernier.

Le Niger est «aujourd’hui en pleine médiation avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao)». «(…) Je suis venu faire le point avec mon frère algérien pour lui expliquer la dynamique dans laquelle nous nous trouvons actuellement», a souligné M. Sangaré. Le Ministre nigérien des affaires étrangères de souligner que «La médiation avec la CEDEAO est en bonne voie, nous espérons que très rapidement nous laisserons toute cette situation derrière nous et que nous parviendrons à trouver une sortie de crise rapide par rapport à la situation que nous traversons actuellement». L’on apprend que dans le cadre de la poursuite de la médiation et des négociations que le Président de la République du Togo est attendu au cours de cette semaine à Niamey. D’autres sources avancent que le Président Faure sera avec le second médiateur, le Président de la République de Sierra Leone Julius Maada Bio et du représentant du Bénin et du Nigeria, tous désignés dans le processus de médiation.L’accélération du processus de négociation est certainement liée à l’attente de la CEDEAO qui avait donné un délai de deux semaines pour disposer d’un rapport sur l’évolution de la situation au Niger. Un délai déjà dépassé, alors qu’un sommet serait en préparation pour la fin du mois de janvier 2024. C’est donc à une véritable course contre la montre qu’on assiste ces derniers jours pour obtenir quelques avancées des autorités nigériennes de transition susceptibles de conduire les Chefs d’État et de gouvernement à lever éventuellement, partiellement ou définitivement, les sanctions qui étouffent les populations et bloquent le pays depuis le 31 juillet 2023.

Pour rappel, le sommet du 10 décembre a reconnu que le gouvernement de S.E.M. Mohamed Bazoum avait été effectivement renversé par un coup d’État militaire et suspendu le Niger de l’ensemble des organes de décision de la CEDEAO, jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans le pays.

Adoum Boulkassoum

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...