Home / A la une / La Namibie lance un rapport sur le Compte satellite du tourisme pour stimuler la croissance économique

La Namibie lance un rapport sur le Compte satellite du tourisme pour stimuler la croissance économique

Windhoek, Namibie, le 8 février 2024 (ECA) – La Namibie a lancé son rapport sur le Compte satellite du tourisme (TSA) dans le but de stimuler les investissements dans le secteur lucratif du voyage, qui contribue à hauteur de 6,9 pour cent au PIB du pays.

Le rapport (TSA) mesure la contribution économique directe du tourisme à l’économie namibienne. Le rapport 2022 de la 6ème édition du TSA indique qu’en 2022, la contribution directe du tourisme au PIB s’élève à environ 14,3 milliards de dollars namibiens sur un PIB total de 206,2 milliards de dollars namibiens.

Le ministère des forêts, de l’environnement et du tourisme (MEFT), en collaboration avec l’Agence namibienne des statistiques (NSA), a élaboré le rapport TSA avec le soutien financier et technique de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). La CEA a organisé des ateliers de renforcement des capacités pour le Comité directeur national du TSA et une formation pour les parties prenantes concernées.

Le TSA namibien est basé sur le cadre élaboré par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) des Nations Unies et sa mise en œuvre est ancrée dans l’intervention stratégique 4 du plan de relance du secteur touristique de la Namibie (2022-2024), qui vise à « accroître l’intelligence du marché touristique grâce aux statistiques et à la collecte de données ». Le rapport présente des statistiques complètes pour une prise de décision éclairée et une planification stratégique pour le secteur du tourisme.

Le ministre namibien de l’environnement, des forêts et du tourisme, Pohamba Shifeta, s’exprimant lors du lancement du rapport, a souligné que le tourisme représente plus que des voyages et des loisirs, c’est un moteur économique pour le pays. Le tourisme génère des emplois, des revenus en devises, le développement des compétences et un développement économique et social global.

Le développement du cadre TSA de la Namibie fournit des données intégrées et complètes sur les activités, les dépenses et l’emploi liés au tourisme.

« Ce cadre comptable nous permet d’acquérir une compréhension globale des contributions du secteur à notre économie, mais permettra également, entre autres, d’accroître et d’améliorer la connaissance de l’importance du tourisme par rapport à l’activité économique globale dans un pays donné », a déclaré M. Shifeta.

Le TSA améliore également la transparence en fournissant des informations claires sur les flux économiques associés au tourisme qui, selon M. Shifeta, inspireraient confiance aux investisseurs en démontrant la valeur tangible du tourisme en tant que moteur de la croissance économique.

La Cheffe de l’industrialisation inclusive, au Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique australe, Mme Olayinka Bandele, dans ses remarques au nom de la Directrice du Bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique australe, Mme Eunice Kamwendo, a souligné l’importance cruciale du secteur du tourisme pour le développement et la croissance de la Namibie.

Mme Bandele a observé que dans le cadre du développement durable, tout mécanisme viable centré sur le tourisme doit inclure l’agenda mondial des ODD et se concentrer sur la durabilité et contribuer à atténuer les effets du changement climatique.

« À cette fin, un aspect émergent mais critique du tourisme, particulièrement important pour l’économie namibienne, concerne celui du géotourisme, défini comme un tourisme durable axé principalement sur l’expérience des sites touristiques d’un pays d’une manière qui favorise la compréhension environnementale et culturelle et est donc localement bénéfique pour la majorité de la population », a déclaré Mme Bandele.

Elle a observé qu’en alignant le secteur touristique namibien sur la ZLECAf, le secteur offre la meilleure possibilité d’un commerce rapide des services touristiques car il représente le commerce de services de la plupart des États parties à la ZLECAf.

Pour sa part, la Coordonnatrice résidente des Nations Unies en Namibie, Mme Hopolang Phororo, a observé que le thème de lancement du TSA, « Estimation de la contribution du tourisme à l’économie de la Namibie », n’aurait pas pu arriver à un meilleur moment que maintenant. De nombreux pays africains s’efforcent de diversifier leurs secteurs et de faire croître leur économie, passant d’une production extractive et dangereuse pour l’environnement à des secteurs axés sur la valeur, comme le tourisme, qui offrent un potentiel remarquable.

Mme Phororo a déclaré que l’ONU est prête à soutenir les initiatives du pays telles que le TSA pour réorienter la capacité du tourisme et intégrer sa contribution en tant que composante majeure des moyens de subsistance et des gains économiques en Namibie.

Le Coordonnateur résident a souligné que le lancement du TSA fournira un élément indispensable au système d’information de la Namibie et servira ainsi à l’économie et au public des données sur la contribution économique du secteur.

Publié par :
Le Bureau sous-régional pour l’Afrique australe
Commission économique pour l’Afrique (CEA)
Boîte postale 30647, Lusaka, Zambie.

Contacts médias :
M. Bedson Nyoni
Assistant principal en gestion de l’information
Commission économique pour l’Afrique
Bureau sous-régional pour l’Afrique australe (BSR-AA)
Courriel : nyonib@un.org

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...