Home / A la une / Journalisme d’investigation et lutte contre la Corruption: la CENOZO remercie la HALCIA pour son soutien

Journalisme d’investigation et lutte contre la Corruption: la CENOZO remercie la HALCIA pour son soutien

Monsieur le Président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA),
Au nom des membres de la CENOZO, de son staff et de ses partenaires, je tiens à vous exprimer mes sincères remerciements pour votre collaboration et votre soutien tout au long de l’organisation de la première édition de la Conférence ouest-africaine sur l’impact du journalisme d’investigation sur la lutte contre la corruption.
L’appui de la HALCIA a été essentiel pour la réussite de la conférence, qui a rassemblé des journalistes d’investigation, des experts anti-corruption, des représentants d’institutions nationales de lutte contre la corruption et les infractions assimilées et des représentants de la société civile de toute la région ouest-africaine. Grâce à votre contribution, nous avons pu offrir un environnement stimulant pour l’échange d’idées et de bonnes pratiques en matière de lutte contre la corruption.
Nous tenons à vous remercier pour votre implication personnelle et celle de votre institution qui a grandement contribué à offrir un cadre unique pour les professionnels des médias, les activistes anti-corruption et les responsables gouvernementaux pour discuter des défis actuels de la lutte contre la corruption et partager des stratégies innovantes pour y faire face.
Monsieur le Président, la Conférence a été un grand succès, avec des discussions fructueuses sur les moyens de renforcer la collaboration entre les médias et les institutions de lutte contre la corruption et la société civile. Et cela est aussi à mettre à l’actif de votre leadership. Nous sommes confiants que ces discussions conduiront à une plus grande prise de conscience de la corruption dans la région et à une amélioration de la transparence et de la responsabilité dans la gouvernance.
Encore une fois, nous vous remercions, Monsieur le Président, pour votre dévouement. Nous espérons que nous pourrons continuer à travailler ensemble dans des initiatives futures visant à promouvoir la transparence et la responsabilité dans la région ouest-africaine, notamment pour la deuxième édition de la Conférence en 2025. C’est le lieu pour moi de vous inviter à faire le plaidoyer auprès des autres membres du RINLCAO afin qu’ils s’approprient cette initiative unique dans région.
Cellule Norbert Zongo pour le Journalisme d’Investigation en Afrique de L’Ouest (CENOZO)
Siège au Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ), 04 BP 8524 Ouagadougou 04- Secteur 8
Gounghin – Rue 8-29, Immeuble n°203, porte n°058. Tél +226 25 65 96 26 / +226 56 40 85 85, Burkina Faso
E-mail: contact@cenozo.org , Site web: www.cenozo.org
Monsieur le Président, mon espoir est grand que dans les jours à venir, nos deux organisations pourront signer un mémorandum d’accord qui porterait sur la collaboration entre les journalistes d’investigation et la HALCIA. Notamment :
1. Des échanges d’informations : Dans un cadre formel, les journalistes d’investigation et les institutions nationales de lutte contre la corruption et les infractions assimilées en Afrique de l’Ouest vont mettre en place un système d’échange d’informations pour partager les résultats de leurs enquêtes respectives. Cette collaboration permettrait d’identifier de nouveaux cas de corruption et de promouvoir une action rapide pour y remédier, à travers la création d’une plateforme digitale qui fera office de base de données commune. Celle-ci comportera une liste d’enregistrements des données partagées par les partenaires utilisateurs et protégées contre la falsification ou la modification, pour garantir une transparence et une traçabilité des informations partagées.
2. La promotion de la transparence : Les autorités nationales de lutte contre la corruption prendront l’engagement de travailler avec les journalistes pour promouvoir la transparence dans la gouvernance en rendant publiques les informations relatives aux finances publiques, aux appels d’offres et aux transactions financières.
3. La formation et le renforcement de capacités : Les institutions nationales dispenseraient des formations aux journalistes pour renforcer leurs compétences en matière d’enquête sur les questions de gouvernance.
4. La protection des sources et des journalistes : Les institutions nationales de lutte contre la corruption prennent l’engagement de mettre en place des mécanismes pour protéger les journalistes et leurs sources d’informations contre les représailles, les menaces et les attaques physiques. Cela permettra aux journalistes d’investigation de poursuivre leur travail en toute sécurité.
5. La sensibilisation du public : Les journalistes d’investigation et les institutions nationales de lutte contre la corruption ont pris l’engagement de collaborer pour sensibiliser le public aux questions de corruption et de gouvernance. Cette sensibilisation permettra de mobiliser l’opinion publique en faveur de la prévention et la lutte contre la corruption et de promouvoir la transparence et la responsabilité dans la gouvernance.
Je reste convaincu que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour que l’on améliore ensemble la collaboration entre les journalistes d’investigation et les institutions nationales au profit de la lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

Cordialement,

Le Président du Conseil d’administration de la CENOZO

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...