Home / A la une / Investir au Niger : Bruxelles, Tripoli, Paris, Pékin et Londres, les offensives du gouvernement se poursuivent !

Investir au Niger : Bruxelles, Tripoli, Paris, Pékin et Londres, les offensives du gouvernement se poursuivent !

images du PR avec les investisseurs britanniques

« Le Niger sera le futur eldorado en Afrique », a lancé le Premier Ministre, Chef du gouvernement Ouhoumoudou Mahamadou devant les investisseurs français à Paris au moins d’Avril passé.

Cette phrase du Chef du gouvernement  ne souffre d’aucune ambiguïté et d’aucun doute vu les offensives que mène le gouvernement nigérien sur ce plan depuis bientôt deux (2) ans. Les signes avant-coureurs sont déjà là car de par le monde, ils sont nombreux les pays qui manifestent leurs intérêts à investir au Niger.

L’année 2023 peut être considérée comme le véritable déclic l’investissement au Niger. Les quatre Premiers mois de cette année post Covid-19 ont été marqués par un ras-de-marrez  des investisseurs.

Les 7 et 8 février 2023, c’est l’Union Européenne, ce regroupement continental des 27 pays du vieux continent qui étaient venus tâter le terrain en exprimant clairement leur désir ardent de venir investir au Niger dans divers secteurs.

Un mois après, c’est le tour de la Libye d’emboiter les pas aux 27 avec une forte délégation des investisseurs qui sont venus explorer le marché nigérien transportant non seulement des produits manufacturés ‘’ made in Libya’’ mais aussi, la ferme volonté de créer un partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays.

Les patronats Libyens et Nigériens ont à cette occasion, ont tenu des rencontres B 2 B et autres échanges dans le but de renforcer la coopération économique entre les deux pays qui partagent plusieurs choses en commun dont entre autre la frontière géographique et l’appartenance à plusieurs organisations régionales et internationales.

Attirer les investisseurs au Niger a conduit le Premier Ministre, Ouhoumoudou fin avril 2023 à Paris, la capitale française. Dans l’hexagone, le Chef du gouvernement était accompagnés d’ailleurs d’une forte délégation constituée de plusieurs membres du gouvernement, qui ont défendu chacun en ce qui le concerne, l’opportunité qu’offre le Niger en matière d’investissement.

Devant le patronat français, le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a tenu un langage rassurant et surtout de vérité aux entrepreneurs français qu’il trouve d’ailleurs très impatients en matière d’entreprenariat.

Il a par la même occasion décrit les potentialités dont regorge le Niger en matière d’investissement.

L’offensive diplomatique du gouvernement nigérien a persuadé les autorités chinoises qui voient déjà au Niger, une terre d’opportunité et d’affaires. Cet appétit de la Chine est d’ailleurs motivé par plusieurs atouts dont dispose le Niger.

« Le Niger recèle un énorme potentiel de développement, très attractif pour les investisseurs chinois. D’abord, la stabilité politique. Les dirigeants du Niger, pragmatiques et dévoués au service de leur peuple, ont réussi à maintenir la stabilité nationale dans une région pourtant agitée – condition si précieuse pour l’arrivée des investissements étrangers. Ensuite, l’abondance des ressources naturelles. Les ressources minières et en eaux souterraines sont une richesse tant pour la prospérité du pays que pour le bien-être de sa population. Enfin, le dividende démographique. La jeunesse, c’est l’avenir. Près de 70% des Nigériens ont moins de 25 ans et pourront être une force motrice pour le développement et le redressement du pays. Ce sont autant d’éléments d’attractivité qui font espérer un plus grand flux d’investissement chinois dans le pays, vecteur d’opportunités et catalyseur de développement… », a révélé Son Excellence l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger.

Les 6 & 7 mai dernier, c’est autour des investisseurs britanniques d’être édifiés par le Président de la République Mohamed Bazoum sur les opportunités qu’offre le Niger en matière d’investissement.

Si en seulement quatre (4) premiers mois de l’année, le Niger a attiré tant d’investisseurs, qu’en sera-t-il d’ici la fin de l’année surtout que les offensives se poursuivent au niveau du gouvernement.

Ibrahim Moussa    

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...