Home / A la une / Hadj 2024 : Inquiétude du COHO sur les inscriptions des candidats au hadj

Hadj 2024 : Inquiétude du COHO sur les inscriptions des candidats au hadj

A six (6) mois du pèlerinage, qui est le 5ème pilier de l’islam, le Haut-Commissariat à l’organisation du Hadj et la Oumra (COHO) est à pied d’œuvre dans la préparation de ce grand évènement qui réunit plusieurs millions de pèlerins sur les lieux saints de l’islam.

Cette année une innovation a été apportée par les organisateurs du hadj en ce qui concerne le temps imparti pour les inscriptions.Le processus d’inscription des candidats au pèlerinage connait actuellement une réforme émanant des autorités saoudiennes. Les pèlerins sont désormais classés en trois paliers en fonction de l’ordre de leur inscription qui va de la zone verte, orange et rouge.

Cette réforme qui est synonyme de premier venu, premier servi, offre certains avantages aux pèlerins. Il s’agirait entre autres : de commodités sur le lieu d’hébergement, de transport et proximité des lieux de culte. Aux directives nouvelles, exigences nouvelles ! Pour se retrouver dans la première catégorie, le candidat au hadj est appelé à boucler son inscription au plus tard le 31 décembre 2023, ce qui l’envoie du coup dans la zone verte qui offre plus d’avantages possibles aux pèlerins. Pour la zone orange, dont le paquet des avantages est un peu moins garni que la verte, son appartenance se concrétise par l’inscription du candidat sur la liste des pèlerins jusqu’au 20 janvier 2024. La zone rouge comme son nom l’indique est réservée aux derniers inscrits qui ont jusqu’à la fin du mois de février 2024 pour finaliser leur inscription. Cette tranche comme son nom l’indique offre moins opportunités et d’avantages aux pèlerins de cette catégorie.

A trois (3) semaines du deadline pour la zone verte, le Commissariat à l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO) constate une timidité au niveau des inscriptions. A la date du mardi 5 décembre 2023, le Haut-Commissaire, Ali Hamouda Ben Sallah a souligné que seul un millier de candidats se sont inscrits sur plus de 15.000 places, quota octroyé cette année à notre pays par les autorités saoudiennes.Face au manque d’affluence, le Haut-Commissariat a d’ailleurs fait une communication pour lancer un appel à l’endroit des futurs pèlerins à venir s’inscrire pour profiter des opportunités qu’offre chacun de ses trois (3) compartiments.

Dans la même foulée, le Commissariat à l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO) a sorti un communiqué le 6 décembre dernier pour informer les chefs d’agences et les futurs pèlerins de la date des inscriptions pour les vols réguliers qui débutent ce 7 décembre pour prendre fin le 20 décembre 2023.

Ces dernières années, l’organisation du hadj a connu enregistré plusieurs défaillances allant du manque d’aéronefs pour acheminer à temps les pèlerins à la terre sainte, du problème de délivrance des visas, et des conditions d’hébergement, entre autres. Tous ces désagréments ont poussé les acteurs du hadj a demandé auprès des autorités compétentes une réforme du COHO en vue d’améliorer l’organisation de cet évè- nement annuel et très important pour les musulmans car le hadj et le cinquième pilier de l’islam.

En attendant une véritable réforme du Commissariat à l’Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO), la nouvelle réforme des autorités saoudiennes sur la catégorisation des dates d’inscription pourra peut- être contribuer à améliorer l’organisation du hadj. D’ici là, le COHO est pour le moment préoccupé par la timidité au niveau des inscriptions, une situation qui inquiète compte tenu des différents deadlines qui se pointent à l’horizon.

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...