Home / A la une / Formation en leadership des cadres centraux du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage : Le Ministre Mahaman elhadji Ousmane galvanise ses troupes pour gagner le combat de l’insécurité alimentaire

Formation en leadership des cadres centraux du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage : Le Ministre Mahaman elhadji Ousmane galvanise ses troupes pour gagner le combat de l’insécurité alimentaire

Le Ministre Mahaman elhadji Ousmane (micro)

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage M. Mahaman elhadji Ousmane a ouvert ce lundi 4 septembre 2023 l’atelier de formation en leadership des cadres centraux du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage sur les thématiques majeures.

La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel Radisson Blue de Niamey en présence des cadres centraux dudit ministère et des experts du cabinet H&C.

S’adressant à l’assistance, M. Mahamane elhadji Ousmane a fait part de son inquiétude par rapport aux difficultés qu’a notre pays à matérialiser son indépendance alimentaire après plus de six (6) décennies d’indépendance. « Je rappellerais que 63 ans après l’indépendance, notre pays peine à assurer sa sécurité alimentaire en dépit de la multiplicité et de la diversité des programmes mis en œuvre, en lien avec les différentes politiques agricoles », a déploré le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage.

La sécurité alimentaire est primordiale pour les autorités actuelles du pays car l’agriculture sera un des leviers les plus puissants sur lequel le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) et le Gouvernement de transition vont agir pour mettre fin à l’extrême pauvreté tout en renforçant le partage de la prospérité et nourrir les 26 millions des nigériennes et nigériens a-t-il martelé. Mahamane Elhadji Ousmane a par la suite galvanisé ses troupes pour qu’ils s’investissent davantage afin de gagner la guerre contre l’insécurité alimentaire.

« Vous êtes à tous points de vue les soldats de l’Agriculture et vous devriez œuvrer à la recherche de la souveraineté alimentaire en aidant notre pays à produire son alimentation de base en respectant la diversité des cultures et des produits en harmonie avec la volonté populaire exprimée par le peuple nigérien de Siguidine (Bilma) à Bana (Gaya), de Baroua (Diffa) à Yatakala (Téra) impulsée par l’histoire glorieuse de nos ancêtres chefs guerriers (Mai Doumana, Kaoucen, Alhoureur, Idriss Alaoma, Tanimoun, Bawa Djangorzo, Dan Kassaoua, Issa Korombé, Saraounia Mangou, etc). ». Mahaman elhadji Ousmane a insisté sur la bravoure des cadres du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, voire même de l’ensemble des cadres des différents départements ministériels pour relever les défis auxquels le pays est actuellement confronté suite aux sanctions prises par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

« A l’instar des soldats de la sécurité (nos FDS) qui donnent leurs vies pour la patrie, les soldats de l’Agriculture que vous êtes doivent conduire à la souveraineté alimentaire, les soldats de l’économie (douanes et trésor) se sacrifieront pour mettre à la disposition de la patrie des ressources financières, en même temps que les soldats de l’énergie assureront notre indépendance énergétique », a ajouté Mahamane elhadji Ousmane.

Pour atteindre ces résultats, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage d’appeler à un changement de mentalité et de comportement à tous les niveaux de responsabilité pour une remise véritable des nigériens au travail.

« L’heure est donc au travail, car le Programme de transition du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) s’est fixé des objectifs clairs pour le développement économique et social de notre pays en général et de l’Agriculture en particulier », a-t-il affirmé.

 

Une vue des participants

Condamnation et rejet des sanctions de la CEDEAO  

Face aux participants à la formation, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage M. Mahaman elhadji Ousmane a fustigé le comportement de l’organisation sous régionale qui a imposé des sanctions illégales, illégitimes et injustes.

« Nous sommes en droit de nous demander où étaient cette force en attente de la CEDEAO et ses bataillons prêts à découdre avec leurs frères d’arme du Niger au moment où certains terroristes attaquent les paisibles citoyens nigériens de Tillabéri, Tahoua et Diffa brulant sur leur passage écoles, habitations et champs ? », s’est interrogé le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage.

Il a enfin exprimé sa stupéfaction sur les pays membres de la CEDEAO qui se sont manifesté dans la perspective d’une éventuelle intervention militaire au Niger. « Ce n’est pas le pays de Mourtala Mohamed et de Yacoub Gowon et son peuple qui peuvent commettre une telle forfaiture encore moins le pays de Nkuameh Nkrumah et son peuple ne peuvent imaginer un tel scénario ou le pays de Félix Houpheit Boigny à plus forte raison celui de Léopold Sédar Senghor et son peuple ne peuvent accepter une telle démarche incongrue. », a conclu Mahaman elhadji Ousmane.

 

Ibrahim Moussa  

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...