Home / A la une / Diplomatie : le CNSP met fin aux fonctions des Ambassadeurs du Niger en France, USA, Nigeria et Togo

Diplomatie : le CNSP met fin aux fonctions des Ambassadeurs du Niger en France, USA, Nigeria et Togo

Colonel Ahmadou Abdramane, porte-parole du CNSP

Depuis le mercredi 26 juillet 2023, le Niger traverse une crise sans précédent avec le renversement du Président démocratiquement élu Mohamed Bazoum. Face à cette prise du pouvoir par la force, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Communauté Internationale continuent de durcir le ton sur notre pays en prononçant des sanctions allant de la fermeture des frontières en passant par le gel des avoirs et en dernier recours une intervention militaire. Face à ce bras de fer qui met au prise la Communauté Internationale et le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), ce dernier a décidé de ne céder à aucune pression. Mieux, il a commencé à riposter face aux pays qu’ils accusent d’ingérence dans les affaires intérieures du Niger.

Dans un communiqué lu sur les antennes de la télévision nationale ce jeudi 3 août 2023, le colonel-major Ahmadou Abdramane, porte-parole de la junte au pouvoir, a annoncé : ‘’qu’il est mis fin aux fonctions des ambassadeurs du Niger dans les pays suivants : France, Nigeria, Togo et USA.’’  Il s’agit respectivement de Mme Kané Aichatou Boulama, Alat Maigaskiya, Sidi Zakari et Liman Tinguiri Mahamadou Kiari.

Le CNSP a par ailleurs mis fin aux s accords de coopération militaires avec la France et donne 90 jours à l’armée française pour quitter le pays.

En début d’après-midi, le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie a coupé le signal de la Radio France Internationale (RFI) et France 24, deux chaînes du groupe France Média Monde.

Avec ces décisions qui tombent en cascade, les observateurs constatent la détermination et la promptitude avec lesquelles, les nouvelles autorités nigériennes réagissent et répondent au cas par cas à ce qu’ils qualifient d’injonctions des pays étrangers et aussi la prise de position de certains diplomates nigériens à l’extérieur en lien avec la situation qui prévaut actuellement au Niger.

Signalons que toutes ces décisions ont été prises au moment ou une délégation de la CEDEAO a entamé des pourparlers avec les parties prenantes dans la crise actuelle qui secoue notre pays. Ce jeudi, les émissaires, l’ancien président de la République fédérale du Nigeria, le général à la retraite Abdul Salami Abubacar et le Sultan de Sokoto Sa’ad Mahamadou Abubacar ont eu un entretien avec les membres du CNSP avant de rencontrer par après le chef de la junte et probablement le président déchu.

 

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...