Home / A la une / Déclaration du Syndicat national des professionnels de la presse écrite et audiovisuelle du Niger (SYNAPPEAN)

Déclaration du Syndicat national des professionnels de la presse écrite et audiovisuelle du Niger (SYNAPPEAN)

Le Secrétaire Général du SYNAPPEAN Souleymane Ousmane lors de la déclaration

Réuni en session extraordinaire, ce jour 25 janvier  2024, à l’effet d’examiner la situation des femmes et hommes des médias privées du Niger, le Bureau exécutif national du Syndicat national des professionnels de la presse écrite et audiovisuelle du Niger (SYNAPPEAN) élargi aux personnels des hommes et des femmes  des médias prives rend publique la déclaration dont la teneur suit :

Depuis pratiquement quelques mois, les travailleurs des médias privés végètent dans une situation de précarité alarmante et sans précédent, caractérisée par plusieurs mois d’arriérés de salaires selon les médias, allant d’un mois pour les uns à plus d’un an pour les autres.

Cette situation est consécutive au coup d’État du 26 juillet 2023, qui a entraîné le départ du Niger de nombreux projets et programmes, partenaires privilégiés des médias privés du Niger mais aussi par la mauvaise gestion de certains responsables des médias.

En effet, les médias privés ont vu une réduction drastique de leurs recettes avec la diminution des annonces et des activités en liens avec ses partenaires.

Aujourd’hui, force est de constater que les conditions de vie et de travail des agents des médias ne sont pas reluisantes du fait de la mauvaise gestion des responsables des médias au mépris des textes en vigueur en la matière.

Sinon comment comprendre la situation d’un agent d’un média privé qui, pendant plus de 10 ans, ne perçoit qu’une prime dérisoire ?

Comment comprendre aussi que des agents des médias privés garder toujours le statut des stagiaires malgré le nombre d’années de service ?  Professionnel sur le terrain mais stagiaire sur le papier.

Comment comprendre également que certains responsables de médias mènent une vie de prince alors que les agents n’arrivent même pas à assurer le minimum vital ?

Comment comprendre enfin, l’exigence des responsables des médias alors que le matériel de travail est vétuste ?

Au vu de tout ce qui précède, le Syndicat national des professionnels de la presse écrite et audiovisuelle du Niger (SYNAPPEAN) rend publique la présente déclaration:

  • Dénonçons et fustigeons le sort réservé aux travailleurs; hommes et femmes des médias privés du Niger ;
  • Exigeons le paiement de tous les arriérés de salaires dans les médias privés sans exception et sans délai ;
  • Exige le respect du code de travail dans les médias privés du Niger
  • Exige l’amélioration des conditions de vie et de travail de tous les professionnels des médias ;
  • Rappelle à l’ordre les responsables des médias privés quant à leurs engagements vis-à-vis de leurs employés ;
  • Demande à l’état d’accompagner les médias privés surtout  en ce moment particulier de notre pays, et utiliser dorénavant le fonds d’aide à la Presse pour le payement de tous les arriérés de salaires, si les promoteurs n’ont pas fait preuve de bonne foi ;
  • Invite les autorités de la transition à avoir un œil regardant sur les conditions de vie et de travail des agents des médias privés ;
  • Lance un appel à la population pour prendre part à la prière collective que projette d’organiser le cadre ce vendredi 26 janvier 2024 à partir de 12h 30 à la grande mosquée  de Niamey, en vue  de prier pour la stabilité du pays et invoquer Allah le tout puissant de nous aider dans cette lutte noble que nous menons ;
  • Félicite et encourageons les forces de défense et de sécurité qui, ne ménagent ni leurs temps, ni leurs efforts pour la défense de l’intégrité du territoire national suite aux attaques perpétrées par les terroristes dans notre pays,
  • Enfin, le Syndicat National des Professionnels de la Presse Écrite et Audiovisuelle du Niger (SYNAPPEAN), élargi aux hommes et femmes des médias privées lance un appel à toutes ses militantes et à tous ses militants de rester vigilants, mobilisés et engagés afin de restaurer l’image de marque des Professionnels de la Presse Écrite et Audiovisuelle au Niger et à un éventuel mot d’ordre.

TOUS UNIS, NOUS VAINCRONS

VIVE LE SYNAPPEAN

VIVE LE  NIGER

Je vous remercie.

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...