Home / A la une / Coup d’Etat au Niger: Déclaration constitutive du Conseil de la Résistance pour la République

Coup d’Etat au Niger: Déclaration constitutive du Conseil de la Résistance pour la République

Le Ministre d’Etat Rhissa Ag Boula
Conseil de la Résistance pour la République (CRR)

Le 26 juillet 2023, aux premières heures de la journée, notre pays, le Niger a été victime d’une tragédie orchestrée part ceux qui sont pourtant chargés de l’en préserver.
En effet, l’ignominie et la trahison ont servi de tremplin à l’innommable action du Commandant de la Garde Présidentielle, chargé essentiellement d’assurer la sécurité du Président de la République Son Excellence Bazoum Mohamed. Autour d’une prise d’otage et des manœuvres diverses, incluant des menaces et chantages, il a pu s’entourer d’un deuxième cercle de porteurs de tenue avec lesquels ils s’en sont pris à la République et ses institutions. Ils justifient leur irruption sur la scène politique avec des prétextes fallacieux et grotesques relatifs à la gouvernance et la gestion sécuritaire. Ce malheureux épisode intervient au moment où l’on observe que :
– La stabilité politique et sociale est installée au Niger grâce au dialogue franc et sincère qu’entretient continuellement le Président de la République avec l’ensemble des couches socioprofessionnelles du Niger ;
– La situation économique et financière s’est largement améliorée ;

les perspectives sont radieuses grâce notamment à l’exploitation de nos richesses à l’exemple de l’exportation très prochaine de notre pétrole brut, la mise en œuvre de divers projets structurants, l’afflux d’investissements extérieurs, etc. ;
– La situation sécuritaire s’est nettement améliorée en raison de la mise en œuvre d’une approche holistique, jamais contestée, incluant la fermeté (renforcement en nombre, en qualité et en moyens opérationnels des FDS, le recrutement au sein des FDS, sur une base inclusive, d’éléments provenant de toutes les franges de la population nigérienne, l’établissement des partenariats bénéfiques avec les pays et institutions amis) et d’ouverture à l’endroit des insurgés qui expriment le vœu de déposer les armes et de se réintégrer. C’est au moment où tous les indicateurs sont au vert, que pour convenances personnelles et grisé par le pouvoir que lui confère sa position de garde du corps du Président la République, le Sieur Tchiani décide de trahir son serment et la confiance placée en lui, en s’attaquant à la République et à ses institutions.
Constatant le refus catégorique de la junte à instaurer un dialogue constructif ;
Constatant le jusque-boutisme adopté par certains membres du CNSP ;
Constatant l’infâme pratique de manipulation de masse à l’endroit de notre jeunesse, le recours à des civils en guise de milices et la tentation de faire appel à des mercenaires, criminels de guerre connus sous le nom de Wagner ;
Constant l’alignement des mutins aux stratégies populistes, et contrevenantes en œuvre sous les dictatures militaires de la sous-région ;
Constatant la dynamique liberticide et antinationale que déroulent les mutins à travers les menaces quotidiennes, les arrestations arbitraires, la censure au niveau des médias publics et privés, les chantages, et les violences ;
Convaincus de la nécessité de mobiliser tous les démocrates sincères afin de faire barrage à ce funeste projet d’établir en Afrique et actuellement au Niger un modèle de gouvernance éloigné de toute démocratie et de toute liberté ;
NOUS nigériens, démocrates et patriotes décidons, à compter de ce jour 8 août 2023, de la création du Conseil de la Résistance pour la République.
Le CRR est un mouvement politique qui œuvrera, à rétablir l’ordre, la légalité constitutionnelle et le Président Bazoum Mohamed dans la plénitude de ses fonctions.
Le CRR appelle les militaires respectueux de leur serment et du peuple à mettre un terme à la mutinerie et à procéder, sans délai, à l’arrestation du Général Tchiani ;
Le CRR met en garde qu’il se donnera tous les moyens nécessaires pour éliminer cette pratique perfide de remise en cause des choix des peuples par des militaires véreux et irresponsables.
Le CRR appelle toutes les bonnes volontés à ne ménager aucun effort pour le rétablissement de la légalité et de l’ordre républicain au Niger et à le soutenir dans le combat qu’il enclenche.
D’ores et déjà, le CRR apporte son soutien indéfectible à la CEDEAO et aux partenaires internationaux pour l’intervention planifiée pour assurer le retour à l’ordre constitutionnel au Niger et reste à son entière disposition à toute fin utile ;
Enfin, le CRR appelle le peuple nigérien à la plus grande vigilance et à envisager l’avenir en toute sérénité dans la République et la légalité.

Fait le 08 aout 2023
Par Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat Rhissa Ag Boula
Conseil de la Résistance pour la République (CRR)

Ceci pourrait vous interesser

Retrait des forces américaines du Niger : Vers la fin de l’influence occidentale au sahel

Le 16 mars dernier, le gouvernement de la République du Niger dénonçait les accords militaires ...