Home / A la une / Construction du Petit marché de Niamey : Le Gouverneur de Niamey se rétracte

Construction du Petit marché de Niamey : Le Gouverneur de Niamey se rétracte

La question de la reconstruction du Petit marché de Niamey a été récemment relancée par le Président du Conseil de Ville de Niamey, le Maire Central Moumouni Oumarou Dogari. Les choses ont d’ailleurs commencé à prendre forme dans le processus de cette relance de la reconstruction du Petit marché de Niamey, sis à la place de l’hôtel de ville puisque, officiellement, le Gouverneur de la région de Niamey a donné son accord au Maire central, président du conseil de ville de Niamey. Dans une correspondance N°00020/GRN en date du 5 février 2024 ; avec en objet «Relance de la construction du petit marché», le Général de Brigade Assoumane Abdou Harouna a marqué son accord. Le premier responsable de la région de Niamey, qui répondait au premier responsable de la Communauté urbaine de Niamey Oumarou Dogari, justifiait sa décision par ‘’l’importance économique de ce projet pour la population de la région de Niamey’’. Dans sa lettre N°00019/M/PCN/CAB/SG en date du 26 janvier 2024, le maire central informait les autorités régionales de ses intentions d’entamer des concertations avec les acteurs intéressés par le projet de construction du petit marché de Niamey en question. Le petit marché de Niamey, plus connu sous le nom de ‘’Habou Ganda’’, a été ravagé par un incendie dans la nuit du 4 au 5 avril 2012. Ce désastre abattu sur l’un des poumons économiques de la capitale a mis des milliers de commerçants dans le désarroi. Depuis lors, sous les décombres, a poussé un espace vert désert, obligeant les commerçants et autres revendeurs de se disperser dans les alentours et artères du quartier Zongo qui l’abritait, avant d’être réorientés pour certains au quartier Lazaret, non long du marché à bétail Tourakou, le long de la voie Niamey Nyala. Tandis que les nostalgiques pullulent jusque-là dans les environs dans l’espoir de se voir un jour à leur place initiale.

Il faut rappeler que la place de ce marché ravagé par un incendie a été dédiée par le régime de la 7ème République à la construction d’un mausolée où seront inscrits toutes les victimes civiles et militaires enregistrées à la suite des actes terroristes qui secouent notre pays depuis plus d’une dizaine d’années. Le projet a tardé malheureusement a démarré et le Maire Central de Niamey a voulu asseoir plutôt un projet de reconstruction de marché.

Du reste, à cet effet, Moumouni Dogari enthousiaste d’arracher un tel projet du Gouverneur de Niamey a tenu une réunion le 7 février 2024, à l’hôtel de ville de Niamey, pour discuter de la reconstruction du marché avec au centre des échanges les éléments clés nécessaires à la réalisation d’un marché moderne répondant aux normes internationales, comprenant plusieurs niveaux et un parking souterrain pouvant accueillir plus de 1 200 véhicules.

Curieusement dans une lettre en date du 9 février 2024, quelques jours seulement après avoir donné son quitus pour la construction de ce marché, le Gouverneur de la Région de Niamey fait marche arrière. «Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que conformément aux futures plans de construction de la Ville de Niamey, il ressort que l’ancien site du Petit Marché de Niamey n’est plus destiné à la construction d’un  marché.

Je vous demande de vous y conformer», sonnent sèchement les termes de la Lettre du Gouverneur de Niamey, le Général de Brigade Assoumane Abdou Harouna, en date du 9 février adressée au Maire, Président du Conseil de Ville de Niamey.

Ainsi s’écroule le projet de Dogari.!

Mamane Abdou

Ceci pourrait vous interesser

Retrait des forces américaines du Niger : Vers la fin de l’influence occidentale au sahel

Le 16 mars dernier, le gouvernement de la République du Niger dénonçait les accords militaires ...