La plainte pour diffamation contre l’ancien Ambassadeur de France au Niger Sylvain Itté annoncée en février dernier par Me Illo avocat de l’ancien président de la République du Niger Issoufou Mahamadou a été formellement déposée auprès du Doyen de juges près le Tribunal de Grande Instance hors classe de Niamey, le 06 mai 2024. Le Conseil de l’ancien président donne ainsi suite à l’intention manifestée au cours du mois de février par le président Issoufou de porter plainte contre Itté sur les propos qui a tenus devant la commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale française et confirme sa détermination à faire manifester la vérité dans cette grave accusation dont fait l’objet l’ancien président à travers une campagne de dénigrement depuis plusieurs mois.

 

Cette plainte, faut-il le rappeler, fait suite aux propos tenus à l’occasion d’une audition à huis clos de l’ancien Ambassadeur de France au Niger par les membres de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale française au cours d’une séance à huis clos. Sylvain Itté n’a pas hésité devant les parlementaires de parler de l’implication directe de l’ancien président Issoufou dans le coup d’état du 26 juillet 2023.

«Ce coup d’état est dû à un paramètre que personne ne pouvait imaginer : l’implication directe de l’ancien président Issoufou, dont on peut sans risque de se tromper qu’il a fomenté ou pour le moins accompagné le coup d’état contre son successeur», avait déclaré l’ex-Ambassadeur le 29 novembre 2023 devant la commission défense de l’Assemblée. Le rapport d’audition a du reste été diffusé sur le site web de ladite Assemblée.

L’avocat de l’ancien président, Me Issoufou Illo avait démenti les rumeurs qui circulent à ce sujet et qualifié d’‘’allégations mensongères’’ et de ‘’tissu de calomnies’’, les propos de Sylvain Itté repris par certains médias, affirmant que ‘’Issoufou n’est ni de près ni de loin associé au coup d’état du Niger’’.

Rien que des ‘’inventions’’ estime le Conseil de Issoufou Mahamadou pour qui l’ex ambassadeur de France au Niger participe à une campagne de dénigrement visant à discréditer l’ancien président de la République du Niger.

La plainte pour ‘’diffamation’’ et ‘’diffusions de données nuisant à la dignité humaine’’ avec constitution de partie civile est déposée non seulement contre Sylvain Itté mais aussi contre le Directeur de Publication du site internet de l’Assemblée Nationale Française et Secrétaire Général de ladite Assemblée et l’Etat français en qualité de civilement responsable.

Cette plainte qui sera transmise aux services judiciaires français dans le cadre de la coopération judiciaire qui existe entre le Niger et la France ouvre la voie à la manifestation de la vérité. Sylvain Itté et consorts doivent donc fournir les preuves de leurs différentes allégations par rapport à la présumée implication de Issoufou Mahamadou dans le putsch du 26 juillet 2023.

Adoum Boulkassoum

Ceci pourrait vous interesser

Coopération Niger/Unicef : La nouvelle représentante résidente de l’Unicef présente ses lettres de créance

Le Ministre des Affaires Étrangères de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur M. Bakary ...