Home / A la une / Atelier d’enrichissement des outils d’identification des ayants droits de la carte d’égalité des chances : Vers plus d’inclusion sociale des personnes handicapées

Atelier d’enrichissement des outils d’identification des ayants droits de la carte d’égalité des chances : Vers plus d’inclusion sociale des personnes handicapées

De gauche vers la droite: le Président de la fédération des personnes handicapées, le Directeur Général de la Population et des Affaires Sociales et le Chef de la Sections Politiques Sociales à l’Unicef

Le Ministère de la Santé Publique de la population et des Affaires Sociales tient depuis ce mardi 14 et ce, jusqu’au 16 mai 2024,à Liboré, chef-lieu de la commune du même nom, un atelier d’enrichissement des outils d’identification des ayants droits de la carte d’égalité de chance.

C’est le Directeur Général de la Population et des Affaires Sociales M. Moustapha Chérif Sidi qui a ouvert les travaux en présence des cadres de son ministère, des représentants des ministères de la justice et de l’intérieur, des filets sociaux, du président de la fédération Nigérienne des personnes handicapées M. Nouhou Oumarou Siddo, des présidents régionaux de ladite fédération, du staff de l’Unicef et des ONGs.  

Le processus de la carte d’égalité des chances amorcé depuis 1993 va bientôt connaitre son épilogue avec la remise desdites cartes aux personnes en situation de handicap espérée à la date du 31 juillet 2024. Ce qui constituera une première au Niger dans le cadre de l’inclusion sociale des couches les plus vulnérables.

durant l’atelier de trois (3) jours, les participants  disposeront des outils fiables permettant d’identifier les potentiels bénéficiaires de la Carte d’Égalité des Chances  (CEC) en vue de faciliter l’accès des personnes handicapées aux services sociaux de base pour une meilleure inclusion sociale.

S’adressant à l’assistance, le Directeur Général  de la Population et des Affaires Sociales M. Moustapha Chérif Sidi a d’entrée de jeu souligné l’importance d’une telle carte à ses détenteurs. « La carte d’égalité des chances procure  des droits en ce sens qu’elle garantit des droits aux personnes handicapées dans plusieurs domaines notamment dans le domaine de la santé, de l’Éducation, de l’Emploi, du Transport, des Loisirs pour ne citer que ceux-là », a précisé M. Moustapha Chérif Sidi.

L’attribution de la carte d’égalité des chances est de répondre au souci de parvenir à une société inclusive, accessible et équitable pour toutes les personnes handicapées. Ce qui cadre d’ailleurs avec le Programme de Résilience pour la Sauvegarde de la Patrie qui accorde une place de choix à l’inclusion des groupes vulnérables, a-t-il ajouté.

La délivrance de la carte d’égalité des chances répond à des modalités déterminées par arrêté du Ministère chargé des Personnes Handicapées.

Une vue d’ensemble des participants

Auparavant, le Président de la Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées M. Nouhou Oumarou Siddo a remercié les organisateurs de  cet atelier qui ouvre la voie d’acquisition de la Carte d’Égalité des Chances (CEC) dont il espère détenir au courant cette année 2024 dont la date buttoir sera le 31 juillet prochain.

Prenant la parole à son tour M. Sylvain NKWENKEN, Chef section politiques sociales à l’Unicef d’indiquer que le présent  atelier est une suite logique de celui tenu en janvier 2023, qui a jeté les bases de la Carte d’Égalité des Chances. Il a salué le travail abattu par le ministère de la santé au profit de la fédération des personnes handicapées tout en saluant les progrès enregistrés par le Niger, qui est aujourd’hui, le 2ème pays le plus avancé sur cette question après la Sierra Léone dans la zone Afrique de l’Ouest et Centrale.

Il a terminé son propos  en réitérant le soutien de l’Unicef au  Ministère de la Santé Publique, de la Population  et des Affaires Sociales.

Au Niger, le dernier recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) de 2012, a dénombré 715.497 personnes handicapées soit 4,2% de la population totale du pays.

Il faut rappeler par ailleurs le Niger a ratifié la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées le 24 juin 2008 ainsi que son protocole facultatif.

 

Ibrahim Moussa

 

Ceci pourrait vous interesser

Report de la levée de l’immunité de Mohamed Bazoum: Le sort du président déchu suspendu à la date du 7 juin 2024

Le délibéré sur la demande de levée de l’immunité du président déchu Mohamed Bazoum attendu ...