Home / A la une / Présidentielle au Sénégal : Bassirou Diomaye Faye succède à Macky Sall

Présidentielle au Sénégal : Bassirou Diomaye Faye succède à Macky Sall

Le Président élu Bassirou Diomaye Faye

Dimanche 24 mars 2024, les sénégalais étaient appelé aux urnes pour élire leur Président de la République. A l’issue du scrutin qui s’est déroulé dans la sérénité et sans grande perturbation, c’est le candidat du PASTEF, Bassirou Diamoye Faye, compagnon d’Ousmane Sonko qui ravi la vedette à la vingtaine de candidats parmi lesquels, l’ancien Premier Ministre Amadou Bâ, candidat de la coalition Beno Ben Yakar du président sortant Macky Sall et devient ainsi le 5ème Président du Sénégal.

Une victoire dès le 1er tour qui a remis chacun des 19 candidats  au fauteuil présidentiel à sa place. Avec un score non encore officiel de 57% des voix exprimées, le candidat Faye qui venait de sortir de prison à moins d’une dizaine du scrutin a prouvé aux yeux du monde qu’il est le choix des sénégalais tout bord confondu et tout âge compris.

Une victoire qui fait l’unanimité   

Aussitôt les bureaux de votes fermés que l’annonce de la victoire de Bassirou Diamoye Faye s’est répandue sur les réseaux sociaux avec des images de scènes de joie de ses partisans qui célébraient précocement la victoire de leur candidat.

Dès le 25 mars, lendemain du scrutin, sept des candidats malheureux ont automatiquement adressé leurs messages de félicitations à l’endroit du successeur de Macky Sall, qui a 44 ans devient le plus jeune chef d’Etat démocratiquement élu sur le continent.

Dans la mi-journée, c’était le tour du candidat de la majorité au pouvoir Amadou Bâ d’adresser ses félicitations au vainqueur du scrutin dans un communiqué publié par son équipe de campagne.

« Au regard des tendances des résultats de l’élection présidentielle et en attendant la proclamation officielle, je félicite le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye pour sa victoire dès le premier tour », s’est exprimé Amadou Bâ, qui a souhaité beaucoup de réussite et de succès pour le bien-être du peuple sénégalais.

Un peu plus tard, c’était le tour du président de la république sortant Macky Sall de saluer son successeur. « Je salue le bon déroulement de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 et félicite le vainqueur, M. Bassirou Diomaye Faye, que les tendances donnent gagnant. C’est la victoire de la démocratie sénégalaise », dixit Macky Sall.

La maturité démocratique sénégalaise   

Pour plusieurs observateurs le scrutin du 24 mars 2024 a démontré à nouveau la maturité démocratique du peuple sénégalais.

Censée se tenir le 25 février 2024 avant d’être reporté sine die par le Président Sall, l’élection présidentielle du dimanche dernier a confirmé l’exception sénégalaise en matière de démocratie en Afrique de l’Ouest.

Moins de trois (3) semaines ont suffi pour organiser un scrutin dans le calme, la sérénité et à la perfection près car aucun incident majeur n’a été signalé le jour du scrutin. Toutes les tergiversations, rétropédalages et manigances du président sortant n’ont pas empêché aux parties prenantes (Conseil Constitutionnel, Macky Sall, Candidats et électeurs) de tourner cette page et regarder dans la même direction, c’est-à-dire, celle d’aller aux urnes le 24 mars date fixée par le président sortant et confirmée par le Conseil Constitutionnel.

Le fair-play du candidat de la coalition au pouvoir et des autres candidats malheureux a émerveillé le monde au moment où plusieurs observateurs s’attendaient à des élections tropicalisées comme il est de coutume en Afrique.

Dans sa toute première réaction après le scrutin, le vainqueur de la présidentielle a laissé entendre qu’il va travailler avec les sénégalais de tous bords. Des propos qui augurent une gouvernance collégiale, signe d’une autre façon de gouverner au pays de la Terranga.

Ibrahim Moussa

 

Qui est Bassirou Diomaye Faye ?  

Bassirou Diomaye Diakhar Faye est né le 25 mars 1980 à Ndiaganiao, dans la région de Thiès. Il a fait ses études de droit à l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar et réussit à intégrer l’École nationale d’administration du Sénégal.

Bassirou Diomaye Faye est inspecteur des impôts. Militant syndicaliste, il est secrétaire général du syndicat des Impôts et des Domaines.

Il s’engage en politique au sein du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) dès sa création en 20147. Tandis qu’Ousmane Sonko est le dirigeant et la figure principale du parti, Bassirou Diomaye Faye en est l’architecte, s’occupant de la doctrine et l’organisation en interne. En octobre 2022, il devient secrétaire général et gère les cadres du parti.

En octobre 2021, il est nommé candidat à Ndiaganiao, sa commune de naissance, par la coalition de Libérer le peuple et une partie du Parti démocratique sénégalais pour les élections municipales de 2022. À l’issue de l’élection du 23 janvier 2022, il est battu par Tening Sène, candidate de l’Alliance pour la République (APR), le parti du président Macky Sall.

Arrestation et emprisonnement

En avril 2023, Bassirou Diomaye Faye est arrêté et placé en garde à vue pour « diffusion de fausse nouvelle, outrage à magistrat et diffamation envers un corps constitué ». Il lui est reproché d’avoir critiqué les magistrats qui ont décidé de juger Ousmane Sonko en appel dans le procès en diffamation intenté par le ministre Mame Mbaye Niang. En effet, il estime que le procès en appel a été effectué trop rapidement, avant même la fin du délai pour faire appel du jugement en première instance.

Élection présidentielle de 2024

En novembre 2023, après l’extrême incertitude sur la possibilité pour Ousmane Sonko d’être candidat à l’élection présidentielle, le PASTEF désigne Bassirou Diomaye Faye comme son candidat à l’élection présidentielle de 2024, en dépit de son incarcération depuis avril 2023.

Le 20 janvier 2024, le Conseil constitutionnel sénégalais publie la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle et Sonko n’y figure pas, après de longues et complexes procédures judiciaires. Toutefois, la candidature de Diomaye Faye est validée car, bien qu’emprisonné, il n’a jamais été jugé. Sonko, lui aussi en prison, annonce son soutien à Bassirou Diomaye Faye pour l’élection. Cheikh Tidiane Dieye, autre candidat à l’élection présidentielle, se désiste en faveur de Bassirou Diomaye Faye.

Début mars 2024, le gouvernement dépose un projet de loi d’amnistie pour apaiser un climat social et politique. Ce projet de loi doit bénéficier à Ousmane Sonko et à Bassirou Diomaye Faye. Le projet est contesté par une partie de l’opposition car il amnistie aussi les auteurs de la répression des manifestations entre 2021 et 2024, mais est toutefois adopté. Le 15 mars 2024, Bassirou Diomaye Faye et Sonko sont libérés.

Le programme de Bassirou Diomaye Faye s’intitule « Le Projet d’un Sénégal souverain, juste et prospère». Selon les premiers résultats, Bassirou Diomaye Faye arrive en tête du scrutin, largement devant Amadou Ba. Sa victoire dès le premier tour semble alors probable, dix candidats, parmi lesquels Anta Babacar Ngom, Papa Djibril Fall, Déthié Fall, El Hadji Mamadou Diao et Mamadou Lamine Diallo, le félicitant avant même l’annonce des résultats officiels. Des journaux sénégalais consacrent leur une à cette victoire présumée. Le lendemain, Bassirou Diomaye Faye est félicité par le ministre de l’Économie et par la vice-présidente du groupe parlementaire de la majorité présidentielle Adji Mbergane Kanouté, puis Amadou Ba reconnaît sa défaite et félicite le vainqueur dans la foulée. Le président sortant Macky Sall en fait de même.

Président de la République

Bassirou Diomaye Faye doit être investi président de la République le 2 avril 2024.

 

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...