Home / A la une / Nigeria : Une bavure militaire fait plus de 100 morts dans l’État de Kaduna !

Nigeria : Une bavure militaire fait plus de 100 morts dans l’État de Kaduna !

Le Chef d’État-major des armées du Nigeria présentant ses condoléances

Les habitants du village de Toudou Biri situé dans l’État de Kaduna ont été victimes d’une bavure militaire ayant coûté la vie à une centaine de personnes. Le drame a eu lieu le dimanche 3 décembre 2023 au moment où une foule nombreuse s’est réunie pour célébrer la fête religieuse de mouloud.

Selon des témoins sur place, les populations étaient en pleine cérémonie de réjouissance, lorsqu’un drone a largué une première bombe qui a engendré la mort de plusieurs d’entre elles. Et au moment où les survivants essayaient d’identifier et de rassembler les corps, une seconde bombe a été lâchée au sein de la foule déjà choquée et meurtrie, alourdissant le bilan et créant une panique générale.  Le bilan provisoire fait état de plus de 100 morts parmi lesquels des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Face à cette énième bavure de l’armée nigériane plusieurs voix se sont levées à l’intérieur et à l’extérieur du pays pour condamner cette attitude incompréhensible de l’armée nigériane tout en demandant l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

Les populations du Nord dans leur écrasante majorité et sous le lead des ulémas exigent du gouvernement fédéral et du Président Bola Ahmed Tinubu, une enquête afin de démasquer les auteurs et complices de cette tragédie, pour les traduire devant la justice. Une demande suivie immédiatement d’effet car le Président Tinubu a ordonné l’ouverture d’une enquête sur cette affaire qui continue de défrayer la chronique et les critiques de tous genres envers l’armée.

Pour les nigérians du Nord, il est inadmissible que l’armée qui a de la peine à contenir les attaques des groupes terroristes continue à tuer des civils innocents sous le fallacieux prétexte d’erreur, comme souligné par le Chef d’État major général des armées, qui a qualifié la bavure du village de Toudou Biri d’une erreur fatale. Ce dernier de reconnaitre qu’il s’agit bel et bien d’une frappe d’un drone de l’armée. Devant les populations auxquelles il est venu présenter ses condoléances, le chef d’état-major des armées a réitéré la volonté des autorités du pays à mener l’enquête jusqu’au bout pour que les auteurs de cet acte ignoble répondent de leur acte.

A l’international, c’est aussi l’indignation et les condamnations. La division des droits de l’Homme de l’ONU a demandé l’ouverture d’une enquête sur ce massacre qui est loin d’être le premier cas dans ce pays qui est confronté depuis plus d’une décennie à une insécurité grandissante qui a envahi la quasi-totalité du Nord du pays, de sa partie Est dans les États fédérés de Adamaoua, Borno et Yobé que dans sa partie Ouest, (Kano, Katsina, Zamfara, Kaduna et Kebbi) et l’État de Nassaraoua dans le centre. Les populations de plusieurs États du Nord ont été victimes par le passé de ces genres de bavures de l’armée nigériane qui confond les civiles en les bombardant en lieu et place des terroristes.

Pour plusieurs observateurs, les Forces de Défense et de Sécurité du Nigeria doivent faire preuve de professionnalisme dans l’exercice de leur métier afin d’épargner la vie aux pauvres populations civiles déjà brutalisées par les terroristes.

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...