Home / A la une / Niger : le maquisard Mahmoud Sallah s’assujettit à la République!

Niger : le maquisard Mahmoud Sallah s’assujettit à la République!

Après trois (3) ans de maquis, le Président de l’Union des Forces Patriotiques pour la Refondation de la République (UFPR), Mahmoud Sallah enterre la hache de guerre avec les autorités nigériennes. Retranché dans le septentrion nigérien plus précisément dans le kawar, lui et ses hommes ont bien voulu accepter la main tendue du Président de la République Mohamed Bazoum. Il l’a fait savoir lors d’une conférence de presse ce dimanche 14 mai 2023 à Niamey.

C’est après moults négociations engagées depuis 2019 sous la houlette de l’ancien président de la République Issoufou Mahamadou et qui se sont poursuivies avec l’actuel président Mohamed Bazoum que le leader de l’Union des Forces Patriotiques pour la Refondation de la République a décidé de faire la paix avec le régime de Niamey.

Principales raisons évoquées pour se soumettre à la République sont les réponses apportées par le Président Mohamed Bazoum à leurs revendications d’origines.

« Il y a les actions menées et la volonté affichée pour combattre la corruption par le Président de la République », a souligné Mahmoud Sallah avant de souligner que le Chef de l’Etat est en quête perpétuelle de la paix ».

« Nous avons accepté de répondre à la main tendue du Président de la République sans condition », a-t-il précisé à la presse tout en reconnaissant que les négociations se sont déroulées à l’interne, car, il s’agit selon lui, d’un problème interne, c’est-à-dire une affaire nigéro-nigérienne.

Mahmoud Sallah et ses hommes ont également apprécié la transition démocratique amorcée par le pays en 2021 avec le passage de témoin entre un président sortant démocratiquement élu et son successeur arrivé dans les mêmes conditions, une première après 60 ans d’indépendance.

Interpellé sur l’avenir du front qu’il dirige, Mahmoud Sallah d’indiquer qu’il va se concerter d’abord avec ses camarades de lutte pour prendre une décision collégiale. Il n’a pas d’ailleurs écarté la possibilité de transformer ce cadre en une organisation politique, car la Constitution garantie à tous les nigériens le droit de créer une association, a-t-il renchérit, tout en mentionnant qu’il a pris ses distances avec la politique depuis 2016.

Mahmoud Sallah entouré de ses lieutenants

Une allégeance pour contribuer à la construction du pays

 Pour l’ancien maquisard, le Président de la République Mohamed Bazoum est en train de remettre le pays sur les rails. La question d’insécurité à laquelle le pays est confronté depuis plusieurs années exige des citoyens nigériens une union sacrée, a reconnu Mahmoud Sallah. Il est surtout persuadé des potentialités économiques que regorge le Niger. Et une fois que les nigériens regarderont dans la même direction, et travailleront, le pays amorcera son décollage ne serait-ce que sur le plan agricole.

L’ancien pensionnaire de la cellule anti-terroriste et de la prison civile de Niamey entre les années 2016 et 2019 est convaincu que le Niger est aujourd’hui un pays d’opportunités

« Le Niger est vaste de 1.267.000 Km2 et dispose sur une étendue de plus de 250 kilomètres des terres fertiles avec de l’eau à moins de 2 mètres de profondeur. Nous avons des ambitions et nous avons un programme », a-t-il lancé.

Mahmoud Sallah a rappelé que c’est en 2019, après plusieurs réflexions que ses compagnons et lui ont décidé de la création de leur front dénommé ‘’l’Union des Forces Patriotiques pour la Refondation de la République’’ avant de prendre des armes et rejoindre le maquis pour combattre la gabegie, la mauvaise gouvernance et autres tares du régime.

 

Ibrahim Moussa   

 

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...