Home / A la une / Les Nations Unies et les Organisations intergouvernementales en Afrique de l’Ouest conjuguent leurs efforts pour le développement durable de la sous-région

Les Nations Unies et les Organisations intergouvernementales en Afrique de l’Ouest conjuguent leurs efforts pour le développement durable de la sous-région

Photo de groupe

Dakar (Sénégal)- 22 Juin 2023 – Le Gouvernement du Senegal, à travers le Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, a procédé Jeudi, à Dakar, au lancement des travaux du Forum Régional des Organisations intergouvernementales de l’Afrique de l’Ouest sur : « Promouvoir les chaînes de valeur régionales et la sécurité alimentaire pour renforcer l’intégration régionale et le développement durable en Afrique de l’Ouest ».

Cette rencontre qui se tient du 22 au 23 Juin est organisée par le

le Bureau Sous Régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA), en partenariat avec le Ministère sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Comité Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

Ce Forum Régional a pour objectif principal de renforcer le partenariat pour le développement durable entre les entités du système des Nations Unies représentées par la CEA, le PAM et les autres agences des Nations Unies, d’une part, et la CEDEAO, l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le CILSS et les autres organisations intergouvernementales d’Afrique de l’Ouest, d’autre part.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des travaux, le Coordonnateur de la Direction Générale du Plan et des Politiques Economiques au Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération du Senegal, Monsieur Souleymane Diallo a affirmé que « C’est toujours avec un engagement constant que le Sénégal se place en première ligne pour appuyer les efforts pour un approfondissement de l’intégration régionale, tant au niveau continental que régional ».

Pour sa part, la Directrice du BSR-AO/CEA, Ngone Diop a affirmé que « Le signal d’alarme lancé en avril par le Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) avec près de 42.5 millions de personnes qui seraient menacées par la crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest pendant la soudure (juin-août 2023), nous interpelle tous et appelle des actions à la fois immédiates et à moyen et long terme ».

Pour cela, poursuit la Directrice du BSR-AO/CEA, la CEA préconise une mobilisation des ressources financières nouvelles et un développement des chaines de valeurs.

Pour la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Senegal, Madame Aminata Maiga, « En apportant des réponses idoines à ces deux problématiques que sont la promotion des chaines de valeurs et de la sécurité alimentaire, nous contribuerons à l’accélération de la mise œuvre des Agenda 2030 et 2063 à travers notamment la réduction de la pauvreté, la réalisation de la sécurité alimentaire, la promotion du travail décent et de la croissance durable, l’industrialisation inclusive et durable et la production et la consommation durables ».

La Directrice régionale adjointe pour l’Afrique de l’Ouest du PAM, Madame Evelyn Etti estime, pour sa part, que « Dans un contexte de plus en plus complexe, nous devons tirer parti de notre capacité d’analyse collective pour apporter des solutions durables aux problèmes systémiques qui entravent le développement de systèmes alimentaires durables ».

« Nous nous engageons à renforcer et à élargir notre collaboration en combinant nos efforts de production de données probantes afin de mieux soutenir les gouvernements et les organisations régionales et en plaidant conjointement pour l’utilisation des résultats de la recherche dans l’élaboration des politiques », a promis la Directrice régionale adjointe pour l’Afrique de l’Ouest du PAM.

Quant au représentant de la Commission de la CEDEAO, Monsieur Abdoulaye Zonon, il a dit que « La région de l’Afrique de l’Ouest continue à subir de plein fouet les conséquences de la COVID19 et de la crise Ukrainienne qui se sont caractérisées par un ralentissement considérable de la croissance économique impactant négativement le bien-être des populations tout en fragilisant l’équilibre que connaissent certains pays confrontés à l’instabilité politique ».

« La CEDEAO dans ce contexte est plus que jamais interpellée dans son mandat de coordination des initiatives de développement socio-économiques de la région », a conclu M. Abdoulaye Zonon.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :   Tahirou Gouro, Chargé de Communication, CEA- BSR/AO Email :  gouro2@un.org,

 

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...