Home / A la une / La CEA s’associe au Conseil des entreprises de la SADC sur la technologie et l’innovation pour les MPME en Afrique australe

La CEA s’associe au Conseil des entreprises de la SADC sur la technologie et l’innovation pour les MPME en Afrique australe

photo de groupe

Le Cap, Afrique du Sud, le 23 juin 2023 –Le Bureau sous-régional pour l’Afrique australe de la Commission économique pour l’Afrique (BSR-AA/CEA), en collaboration avec le Conseil des entreprises de la SADC, a tenu une réunion régionale de trois jours sur la technologie et l’innovation pour les Micro-entreprises, petites et moyennes entreprises (MPME) en Afrique australe. La réunion a été précédée d’une présentation sur TechniAfrica, une plate-forme de technologie et d’innovation qui est mise en place pour renforcer les capacités des MPME à innover par l’apprentissage et la collaboration.

Les deux évènements ont stimulé les discussions entre les principales parties prenantes sur le rôle de la technologie et de l’innovation pour les MPME et ont évalué les principales lacunes par rapport aux écosystèmes de l’innovation. Les participants ont réfléchi sur les questions politiques clés qui doivent être réformées afin de mieux soutenir les MPME et ont échangé des informations et partagé les meilleures pratiques.

Dans son allocution d’ouverture, Nomvula Makgotlho, Directrice générale adjointe par intérim, au Département du développement des petites entreprises, en République d’Afrique du Sud, a souligné l’importance des MPME en tant que moteurs de l’innovation dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC) et a noté que « les MPME sont un élément essentiel de l’agenda plus large sur la science, la technologie et l’innovation et, par extension, une partie intégrante de l’écosystème. Il est donc dans l’intérêt des gouvernements et du secteur public d’encourager et de faciliter un écosystème de STI solide dans lequel les MPME jouent un rôle. Le manque d’investissement dans les start-ups des MPME serait une opportunité perdue pour tout pays en développement ».

Isatou Gaye, Cheffe des initiatives sous-régionales, a pour sa part souligné qu’au moment où la région sort de la pandémie de COVID-19 « il est nécessaire de réinventer et d’innover dans les domaines de l’énergie, de la santé, de l’agriculture et surtout de nouveaux modèles commerciaux et produits pour stimuler la prospérité, soutenir la transformation économique dans la région et se remettre sur la bonne voie pour parvenir à un développement inclusif et durable ».

Peter Varndell, Directeur général du Conseil des entreprises de la SADC (SADC Business Council), un organe faîtier régional des associations professionnelles nationales et des personnes morales des 16 États membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a fait une présentation sur la technologie et l’innovation et les efforts de collaboration avec la CEA

« Nous sommes un système de soutien solide et fiable pour les entreprises de la région et visons à promouvoir le partage d’informations entre la SADC et à apporter l’expertise du secteur privé dans les processus d’élaboration des politiques », a-t-il déclaré.

Pour mieux comprendre l’écosystème de l’innovation des MPME en Afrique australe, des études de cas ont été présentées dans des pays sélectionnés sur l’état de la technologie et de l’innovation pour les MPME et sur la manière dont elles tirent parti des approches innovantes pour participer aux chaînes de valeur et au commerce. Ces présentations d’experts ont été complétées par des enquêtes factuelles menées par la CEA sur les conséquences de la crise de Covid-19 et de la guerre en Ukraine sur les MPME en Afrique australe ; ces enquêtes ont été menées dans les 11 États membres bu BSR-AA/CEA, à savoir l’Angola, le Botswana, l’Eswatini, le Lesotho, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud, la Zambie et le Zimbabwe.

Bineswaree Bolaky, Coordinatrice du projet et Chargée des affaires économiques à la CEA, a souligné que pour relever le défi de l’accès des MPME au financement, la prochaine étape consiste à « sortir des sentiers battus et à prendre des mesures concrètes pour se connecter aux solutions du marché et tirer parti de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine » pour accéder aux marchés au-delà des frontières. La durabilité des MPME dépend de leurs capacités à être compétitives sur les marchés nationaux, régionaux, continentaux et mondiaux ».

La réunion a réuni des représentants de haut niveau des ministères et agences en charge des

MPME et des responsables de la technologie et de l’innovation dans les onze États membres desservis par le BSR-AA/CEA. Étaient également présents les directeurs généraux des Chambres nationales de commerce et d’industrie et d’autres hauts représentants des associations professionnelles nationales, les membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la SADC, le Conseil des entreprises du COMESA et le Conseil des entreprises de la SADC et d’autres parties prenantes concernées.

-Fin-

À propos de la CEA

 

Créée en 1958 par le Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies, la CEA est l’une des cinq commissions régionales de l’Institution et a pour mandat d’appuyer le développement économique et social de ses États membres, d’encourager l’intégration régionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique.

Composée de 54 États membres, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) joue un double rôle en tant qu’organisme régional de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et en tant que partie intégrante du paysage institutionnel régional en Afrique.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.uneca.org

Publié par :
Le Bureau sous-régional pour l’Afrique australe
Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA)
P.O. Box 30647, Lusaka, Zambie.

Contacts médias :
Mme Lavande Degré,
Chargé de communication,
Tél. : +260 211 228502/5 poste. 21307
DL : +260 211 376607
Courriel : lavande.degre@un.org

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...