Home / A la une / Gouvernance Politique et Coopérations Internationales : une étude de GRADE-Africa révèle une tendance des opinions très favorables au CNSP et ses actions

Gouvernance Politique et Coopérations Internationales : une étude de GRADE-Africa révèle une tendance des opinions très favorables au CNSP et ses actions

Dr Nouhou Abdul-Moumouni

Depuis le 26 juillet 2023, le Niger est dirigé par une junte militaire avec à sa tête le général de brigade Abdourahamane Tiani. Dès la prise du pouvoir des nouvelles autorités du pays, les populations ont commencé à manifester leur joie mais aussi leur mécontentement, chacun en fonction de son opinion sur les évènements nés du coup d’Etat le plus acclamé par les citoyens.

Niamey, agglomération dans laquelle réside plus de 2 millions des Nigériens s’est distinguée des autres localités du pays avec des manifestations en longueur de journées pour apporter  le soutien  inconditionnel des populations aux nouveaux dirigeants tout en fustigeant le comportement de certaines organisations et puissances étrangères ainsi que certains hommes politiques de la place.

Constatant l’engouement des populations engendré par le changement de régime ouvrant une nouvelle ère de la liberté d’expression et d’opinion, le cabinet GRADE-Africa sous la direction de son premier responsable, Dr Nouhou Abdoul-Moumouni a mené une étude sur les opinions des populations des agglomérations de Bamako, Ouagadougou et Niamey sur l’actualité. C’est les résultats de Niamey, la capitale du Niger qui ont été présentés par l’enseignant-chercheur à l’Université de Zinder, Dr Nouhou Abdoul-Moumouni, à l’opinion publique nationale et internationale,  ce samedi 9 septembre 2023 à l’hôtel Homeland de Niamey.

Les résultats de l’étude qui a touché 1200 personnes dans 47 quartiers des 5 communes de Niamey a mis en évidence les perceptions qu’ont les personnes interviewées sur les défis du moment à savoir : la gouvernance générale du pays, le rapport du Niger avec d’autres pays de la CEDEAO et la France et les hommes politiques du pays.

Il ressort de cette étude que les populations de Niamey à 94,5% approuvent les autorités actuelles du pays avec à leur tête le général de brigade Abdourahamane Tiani.

Perçus comme les plus grands défis du moment, la lutte contre l’insécurité et les jihadistes demeure la principale préoccupation des populations suivies par la lutte contre la pauvreté, la vie chère et la crise alimentaire, la bonne gouvernance et lutte contre la corruption et la lutte contre le chômage.

L’étude d’évoquer les messages que les populations ont adressé au Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP). Parmi les messages figurent : les impératifs, les devoirs, les interpellations, les prières et aussi les choses à éviter pour une bonne réussite de la transition.

Interrogées sur leur perception des pays tels que la France, le Nigeria, le Bénin, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, les Etats-Unis et des organisations comme la CEDEAO, l’Union Africaine et les nations unies dans le contexte actuel du Niger, c’est la France et la CEDEAO qui sont les plus vomis par les populations avec respectivement 1,3 % et 1,1% des opinions favorables.

Le travail abattu par 15 enquêteurs expérimentés dans la ville de Niamey a permis d’élargir le débat en vue de favoriser la prise en compte de la diversité des opinions lors de certaines prises de décisions ou de positions.

En plu d’être un travail scientifique, l’étude a apporté une contribution intellectuelle et citoyenne à l’amélioration de la qualité des débats sur la situation sociopolitique dans les  trois (3) pays à savoir: le Burkina Faso, le Mali et le Niger, a précisé, Dr  Nouhou Abdoul-Moumouni

 

Ibrahim Moussa  

 

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...