Home / A la une / Djibouti maximise les avantages de la ZLECAf pour le secteur privé

Djibouti maximise les avantages de la ZLECAf pour le secteur privé

 Djibouti, le 5 juillet 2024 (CEA) – La position géographique et stratégique de la République de Djibouti fait de l’intégration régionale et du commerce des composants essentiels de sa croissance économique et de sa résilience. La Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAf) de par ses bénéfices annoncés d’ouverture des marchés, de diversification économique, d’amélioration de la compétitivité, de promotion des chaînes de valeur régionales et d’attraction des investissements africains et internationaux peut y contribuer de manière substantielle.

Cependant, pour bénéficier de ces opportunités, une stratégie de mise en œuvre optimale est cruciale, les pays devant renforcer leur aptitude à commercer conformément aux règles et règlements de l’Accord. Ceci requérant en outre une détermination politique affirmée, une amélioration soutenue des compétences institutionnelles et des infrastructures, une implication totale des acteurs concernés et un renforcement constant des compétences techniques.

La République de Djibouti a ratifié l’accord de la ZLECAf en mai 2022. De plus, dans son effort de mise en œuvre de l’accord, le pays a déjà développé avec le soutien de la CEA une Stratégie Nationale de mise en œuvre comportant des plans d’action clairs et détaillés parmi lesquels le renforcement des capacités des parties prenantes représentant autant le secteur public que le secteur privé.

Dans cette optique, le Gouvernement de Djibouti, en collaboration avec la CEA, prévoit de tenir du 9 au 11 juillet 2024, à Djibouti, un atelier national afin d’améliorer la compréhension des différentes parties prenantes sur les règles, les instruments, les procédures et les opportunités en matière de commerce et d’investissement dans le contexte de la ZLECAf.

Le but principal de l’atelier étant de mieux équiper le secteur privé et les futurs membres du Comité National sur les composantes essentielles et les aspects opérationnels de l’Accord.

Au demeurant, l’atelier permettra de renforcer les capacités tout en fournissant des conseils stratégiques, en identifiant les meilleures pratiques, en encourageant le partage d’expérience et en proposant des recommandations concrètes pour le secteur privé et le Comité National dans le cadre d’une mise en œuvre optimale de la ZLECAf à Djibouti.

-FIN-

À propos de la CEA

Créée en 1958 par le Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies, la CEA est l’une des cinq commissions régionales de l’Institution et a pour mandat d’appuyer le développement économique et social de ses États membres, d’encourager l’intégration régionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique.

Composée de 54 États membres, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) joue un double rôle en tant qu’organisme régional de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et en tant que partie intégrante du paysage institutionnel régional en Afrique.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.uneca.org

Publié par :
La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique : eca-info@un.org

Ceci pourrait vous interesser

Gestion de la transition : Une nouvelle constitution et un nouveau code électoral seront élaborés

Dans le document intitulé « Ma vision pour le Niger » le Général Abdourahamane Tiani ...