Home / A la une / Déplacement du Chef de l’Etat dans la région de Tahoua : Mohamed Bazoum pose la première pierre de la route Abalak-Tamaya

Déplacement du Chef de l’Etat dans la région de Tahoua : Mohamed Bazoum pose la première pierre de la route Abalak-Tamaya

Le Président Mohamed Bazoum lançant les travaux

Le président de la République Bazoum Mohamed a terminé sa visite de travail dans la région de Tahoua le vendredi, 21 juillet 2023, à Abalak où il a présidé la cérémonie de la pose de la première pierre du projet de réhabilitation du tronçon Abalak-Tamaya, un des maillons importants de la Route Tahoua-Arlit (RTA).

A cette occasion, les populations d’Abalak sont sorties en masse pour lui réserver un accueil chaleureux, heureuses de voir se concrétiser une de ses promesses à leur endroit et à l’ensemble du peuple nigérien.

Très dégradée, la route Abalak-Tamaya représente un véritable calvaire pour les usagers et leurs moyens de transport.

 »La concrétisation de ce projet qui est le fruit de la Coopération Sino-nigérienne, démontre une fois de plus, la ferme volonté politique et le souci constant, de nos deux chefs d’Etat, j’ai nommé SEM XI JINPING, Président de la République Populaire de Chine et SEM BAZOUM MOHAMED, Président de la République du Niger à promouvoir le développement économique et social des deux pays en vue de l’amélioration des conditions de vie de leurs populations respectives », a affirmé le Ministre de l’Equipement, M. Moctar Gado Sabo, lors de son discours de lancement des travaux.

  1. Moctar Gado Sabo a, ensuite, rappelé certaines grandes réalisations qui sont à l’actif de la coopération chinoise.

Il a cité comme exemples, le pont Général Seyni Kountché ou 3ème  Pont de Niamey, le pont de l’Amitié Chine – Niger ou 2ème  Pont de Niamey, l’Hôpital Général de Référence de Niamey, le Stade Général Seyni Kountché, etc.

 »En plus de ces différentes réalisations, il faut noter également les travaux en cours de construction de la voie d’accès à l’Hôpital Général de Référence de Niamey », a souligné le Ministre de l’Equipement.

 »En réhabilitant ce tronçon qui constitue le maillon manquant de la RTA, vous mettez fin au calvaire des usagers. Tous ceux qui emprunteront ce tronçon, une fois réhabilité, vous seront gré pour cette réalisation. Ce faisant, vous apportez une contribution précieuse au développement des échanges trans-sahariens, où le Niger joue un rôle important, car il demeure un carrefour d’échanges entre le Maghreb et l’Afrique subsaharien », a fait savoir M. Moctar Gado Sabo.

Auparavant. M. JIANG Feng, Ambassadeur de Chine au Niger, a, dans une brève intervention, exprimé ses sincères remerciements au gouvernement nigérien, aux autorités locales et à l’entreprise chinoise, la China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC), qui ont organisé conjointement la cérémonie de la pose de la première pierre de la route Abalak-Tamaya.

Selon le diplomate chinois,  »ce grand projet d’infrastructures, financé entièrement par le gouvernement chinois juste après le 3ème  Pont de Niamey sur le Fleuve Niger, constituera un symbole de plus de l’amitié sino-nigérienne ».

Il a, ensuite, expliqué que le coût des travaux (60 milliards de francs CFA) est lié à la position géographique du projet, situation qui serait, selon lui, défavorable pour les travaux de génie civil ».

D’après M. JIANG Feng,  »malgré ces difficultés, la partie chinoise, confiante de son entreprise CCECC très compétente, vous promet assurément une route réhabilitée de haute qualité ».

La Chine, a-t-il, enfin, affirmé,  »va poursuivre son aide aux pays en développement comme le Niger dans la mesure du possible, et entend bien travailler ensemble avec le Niger, en mettant en synergie son 14ème  plan quinquennal et le Programme de Renaissance Act III du Niger, pour promouvoir les relations d’amitié et de coopération à un nouveau palier au bien-être de nos deux peuples ».

Le projet de réhabilitation de la route Abalak-Tamaya a une longueur de 70 km.

La chaussée revêtue en béton bitumineux a une largeur de 7,50 m avec 1,5m d’accotements en monocouche de chaque côté et complétée par des caniveaux à la traversée des grandes agglomérations, soit une plateforme de 11 à 13m.

Le projet est financé par la République Populaire de Chine sous forme de don à hauteur de 546 millions de Yuan soit environ 47,2 Milliards de F CFA/HT/HD.

L’Etat du Niger, financera les travaux préparatoires, les dédommagements des populations impactées par le projet ainsi que la libération de l’emprise des travaux.

Les travaux seront exécutés par l’entreprise China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) pour une durée de 36 mois sous la surveillance et le contrôle du Cabinet TMEDI.

De notre envoyé spécial à Tahoua, Bassirou Baki

Ceci pourrait vous interesser

Retrait des forces américaines du Niger : Vers la fin de l’influence occidentale au sahel

Le 16 mars dernier, le gouvernement de la République du Niger dénonçait les accords militaires ...