Home / A la une / Départ des derniers soldats français : Mission accomplie par le peuple Nigérien dans sa marche vers la souveraineté

Départ des derniers soldats français : Mission accomplie par le peuple Nigérien dans sa marche vers la souveraineté

images départ derniers soldats français

Après trois (3) mois de rotation d’avions entre Niamey, N’Djamena et Paris, les 1500 soldats français de l’opération Barkhane ont finalement quitté le territoire du Niger avec armements et logistiques ce vendredi 22 décembre 2023 conformément aux accords signés entre les deux parties le 15 octobre 2023 à Zinder.

L’opération s’est déroulée en présence des responsables militaires des deux (2) pays mais aussi du Togo et des États-Unis désignés facilitateurs par les autorités nigériennes de la transition et des citoyens venus nombreux pour célébrer l’évènement.

Ils sont 55 derniers soldats qui ont quitté la base aérienne 101 de Niamey située en face du rond-point escadrille rebaptisé place de la résistance nigérienne, où campaient des centaines de nigériens quatre (4) mois durant bravant les intempéries afin qu’ils puissent voir cette date fatidique du 22 décembre, jour du retrait du dernier soldat français.

C’est désormais chose faite. Ce départ est considéré comme une première victoire pour le peuple nigérien qui depuis le 26 juillet 2023 lutte pour la conquête de sa souveraineté.

Au total, on note pour ce processus 145 vols effectués dont 123 Cargos, 24 Aéronefs désengagés et 15 convois terrestres effectués.

Commencé en octobre dernier, le processus qui devait prendre fin le 31 décembre 2023 s’est achevé un peu plutôt que prévu. A la date du 22 décembre, seuls deux (2) hangars n’ont pas encore été démontés. Présents au Niger dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les soldats français sont devenus ces dernières années la risée des populations du Sahel central qui estiment que les résultats n’ont pas été à la hauteur de leurs attentes.

En septembre 2023, une commission mixte franco-nigérienne a été mise en place dans le cadre du processus de désengagement, qui est aujourd’hui à son terme à la grande satisfaction du vaillant peuple nigérien.

Le travail accompli par cette dernière a certainement permis d’assister à un désengagement dans des bonnes conditions, c’est-à-dire sans aucun couac entre les deux parties. Une situation prévisible compte tenu du fait que dès l’entame de cette opération, les autorités nigériennes ont attiré l’attention de leurs concitoyens à observer un comportement responsable lors de la traversée du territoire nigérien par les convois terrestres.

Mission accomplie pour le colonel-major Mamane Sani KIAOU, chef d’État-major de l’Armée de terre (CEMAT) et représentant le Chef d’État Major des Armées (CEMA) pour la partie nigérienne et le général de division Eric OZANNE, Commandant les Forces françaises au Sahel (FFS), représentant le Chef d’État Major de l’Armée pour la partie française

Après le Mali en 2022, le Burkina Faso la même année, c’est le tour du Niger d’en dé- coudre avec la présence des forces françaises en 2023. Le départ des derniers soldats français met ainsi fin à la coopération militaire avec le Niger, vieille de plusieurs décennies. Depuis l’avènement du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), les citoyens nigériens appuyés par les autorités ont exigé et obtenu dans un premier temps, le départ de l’Ambassadeur de France au Niger.

Cet acte a été précédé par la coupure du signal des médias français RFI et France 24 avant d’interdire le survol de l’espace aérien et la desserte du Niger par la compagnie aérienne française Air France KLM. Ce vendredi 22 décembre 2023, le peuple nigérien vient de gagner son plus grand bras de fer avec la France et son Président Emmanuel Macron qui pourtant a mis du temps avant d’accepter le cœur ulcéré le retrait de ses troupes du Niger.

En représailles, l’hexagone annonce la fermeture de son Ambassade à Niamey jusqu’à nouvel ordre.

 

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...