Home / A la une / Déclaration du front patriotique pour la Souveraineté

Déclaration du front patriotique pour la Souveraineté

Ce jour vendredi 06 octobre 2023 marquant la fin du deuil national de 72 décrété par le CNSP en la mémoire des nos braves héros tombés sur le champ d’honneur, au nom desquels nous présentons nos condoléances aux familles endeuillées, au peuple nigérien et demandons à la population de prier pour le repos de leurs âmes.
Ce qui nous arrive n’est que le prix à payer conséquemment au choix que nous avons opéré, le choix du CNSP, le choix du peuple nigérien à rompre la relation colon- colonisée avec la France, le choix du peuple nigérien à être désormais maitre de son destin et seul responsable du choix et de l’orientation de ses politiques publiques.
Depuis le 26 juillet 2023 le Niger a rompu avec la page la plus sombre de son histoire, une page qui faisait du Niger un pays pourvoyeur de mendiants, un pays où la famine battait son plein, un pays de tous les malheurs, qui n’était pas en mesure de protéger ses filles et fils malgré les potentialités naturelles du sol et du sous-sol dont il dispose.
Après 63 ans d’indépendance, le Niger peine toujours à nourrir sa population.Pendant que les autres pays du monde se battent pour se hisser au sommet mondial, les dirigeants nigériens du régime déchu n’avaient trouvé mieux qu’à faire des affaires qui ont outrageusement enrichi quelques familles.Pendant plus de douze ans, le peuple nigérien n’a connu qu’humiliations : refoulé du Sénégal, de l’Algérie et du Ghana pour fait de mendicité ; détournement des deniers publics par les ténors du régime déchu pendant que nos forces de défense et de sécurité ainsi que les populations civiles payaient le prix d’une insécurité jamais égalée, avec des villages entiers brulés, des civils et militaires égorgés et des enfants calcinés vif dans des salles de classe en paillote.
La date du 26 juillet 2023 reste à jamais gravée dans la mémoire des nigériens comme un jour consacrant la vraie indépendance du Niger, rétablissant l’honneur et la dignité du peuple nigérien et réhabilitant le peuple nigérien dans son droit à demander justice sur les 200 milliards de l’uranium, sur l’affaire du Ministère de la Défense Nationale, sur l’affaire du chemin de fer et les 2000 milliards d’EximBank pour ne citer que celles là.
Depuis la marche historique du 02 septembre 2023, Le Front Patriotique pour la Souveraineté a installé son Quartier Général à la base 101 abritant les forces du mal françaises suite à leur refus de quitter le sol nigérien au terme de l’ultimatum à eux donné par le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP). Cette période, marque le début d’un sursaut patriotique du peuple nigérien pour assiéger les forces du mal ; plus d’un mois après nous sommes ici, plus d’un mois, les dignes filles et fils bravent toutes les intempéries afin d’arracher leur souveraineté, qu’ils en soient félicités.
Dans sa lutte pour la réhabilitation de son honneur et de sa dignité, le peuple nigérien est honoré de l’accompagnement des peuples maliens, burkinabés et toutes les communautés vivant au Niger. Le Front Patriotique pour la Souveraineté tient à féliciter le peuple de la CEDEAO pour son soutien au peuple nigérien dans ces moments difficiles.Le combat pour la souveraineté a permis de discipliner le Président français dans son attitude condescendante et paternaliste qui a pourtant fini par rappeler son ambassadeur.
Le Front Patriotique pour la Souveraineté tient à rassurer le peuple français et le monde entier qu’il n’a aucun problème avec la France et son peuple, mais plutôt avec la politique française au Niger, c’est la relation colon- colonisé que veut maintenir et entretenir la France vis à vis de notre pays. Nous aspirons comme tous les autres peuples du monde à disposer de nous même, à être maîtres de notre destin, à avoir les coudées franches pour définir et orienter nos politiques publiques qui prendront en compte les besoins réels du peuple nigérien en s’inspirant de nos réalités socioculturelles et ce, de façon inclusive.
Le Front Patriotique salue l’ouverture des négociations entamées entre la France et les autorités légitimes de notre pays afin de définir les modalités pratiques du départ des troupes françaises de notre pays ayant abouti à un accord dont les contours seront dévoilés dans les prochaines heures par le CNSP. Le Front Patriotique pour la Souveraineté se félicite de la création de l’Alliance des États du Sahel (AES) et espère qu’elle servira de piédestal pour unir les États du sahel, au-delà l’Afrique toute entière. Ce cadre doit redéfinir nos partenariats aussi bien militaires qu’économiques de part le monde et à tous les échelons. Aussi demandons-nous au CNSP de ne céder à aucune menace, d’où qu’elle vienne et de prospecter toutes les pistes d’un partenariat gagnant-gagnant partout au monde où notre pays peut en profiter et qu’il soit rassuré dans cette démarche du soutien total du peuple nigérien, aussi longtemps qu’il restera à son écoute;
D’assainir le secteur de la justice nigérienne au-delà toute l’administration publique en sanctionnant les contrevenants tout en faisant la promotion du mérite et de l’excellence ;
De créer les conditions nécessaires pour l’industrialisation du pays afin que nous puissions transformer nos matières premières chez nous ;
De prioriser la sécurisation du pays à travers la dotation de nos forces de défense et de sécurité en matériel militaire adéquat et la promptitude dans l’utilisation des vecteurs aériens sur le théâtre des opérations ;
De veiller à la sécurisation des populations en leur facilitant l’accès aux denrées des premières nécessités et en s’assurant du respect des prix sur le marché et à tout le niveau ;
Le Front se félicite des avancées sur le plan judiciaire et demande sans aucun règlement de compte, de traduire toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans des malversations financières et dans les complots contre l’Etat devant les juridictions de notre pays ;
Le Front renouvelle sa demande de libération de l’ensemble des détenus politiques civils et militaires victimes de règlement de compte du régime déchu dans les différentes prisons et dont rien ne justifie le maintien en détention jusqu’à présent ;
Le front Patriotique pour la souveraineté demande au CNSP l’abrogation des lois suivantes :
La loi octroyant une retraite aux parlementaires et la dissolution de la Caisse de Retraite des Parlementaires CARPA La loi portant modification de la loi sur les avantages octroyés aux anciens chefs d’Etat, anciens Premier Ministre et Ancien PAN.
La loi portant rehaussement de l’âge de la retraite à 62 ans et le recrutement des jeunes à la fonction publique en commençant par l’affectation des jeunes douaniers formés à l’EFOFAN et l’organisation des concours déjà lancés sous le régime précèdent.
Le front Patriotique pour la souveraineté demande enfin au peuple nigérien de rester serein et mobilisé jusqu’à la victoire finale ;
De rester résiliant face à la situation qui demande plus de sacrifices et de ne pas céder aux subversions tendant à entamer le combat engagé depuis le lendemain du 26 juillet 2023 ;
De comprendre que le destin du Niger est dans les mains du CNSP, mais s’oriente avec la détermination du peuple à ne plus cautionner des dérives autoritaires d’où qu’elles viennent.
Le Front Patriotique lance un appel au peuple nigérien de l’interne tout comme de l’international à grande mobilisation le mardi 31 octobre 2023 qui coïncidera avec la fin de tous les ultimatums liés aux accords militaires dénoncés entre notre pays et la France

VIVE LE FRONT PATRIOTIQUE POUR LA SOUVERAINETÉ ;
VIVE LE MOUVEMENT SOCIAL NIGÉRIEN ;
VIVE LE NIGER ET SON PEUPLE
VIVE L’ALLIANCE DES ÉTATS DU SAHEL

LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...