Home / A la une / DÉCLARATION du Forum Inaugural de Niamey sur l’engagement du Secteur Privé dans l’initiative Grande Muraille Verte

DÉCLARATION du Forum Inaugural de Niamey sur l’engagement du Secteur Privé dans l’initiative Grande Muraille Verte

une vue de la salle de conférences à l’ouverture du forum

NOUS, représentants du Secteur Privé en collaboration avec les Agences Nationales de la GMV, les partenaires Techniques et Financiers et de la Société Civile, ayant pris part au Forum inaugural sur l’engagement du Secteur Privé dans l’initiative de la Grande Muraille Verte tenu à Niamey, au Niger du 5 au 8 juin 2023 :
Considérant que la bande sahélo-saharienne fait face depuis plusieurs décennies à de multiples défis environnementaux liés à la désertification, aux effets du changement climatique, aux impacts de la sécheresse, de la dégradation des terres et de la perte de la biodiversité, plongeant ainsi dans la précarité et les migrations forcées les populations, en particulier les jeunes et les femmes ;
CONVAINCUS que la Grande Muraille Verte est un programme panafricain pertinent, intégré, inclusif et durable, jouant ainsi un rôle vital non seulement dans le renforcement de la résilience des communautés et des écosystèmes et la production alimentaire durable, mais aussi dans la création d’emplois et la génération des revenus en zones rurales et urbaines, la préservation de l’environnement, la restauration des paysages et la lutte contre la perte de la biodiversité ;

VU que l’initiative de la Grande Muraille Verte, de par sa nouvelle approche intégrée et sa vision humaniste, écologique et climatique centrées entre autres sur le développement des chaines de valeur, l’agro-écologie et la restauration des paysages constitue un modèle économique innovant de développement résilient offrant d’énormes opportunités d’affaires au Secteur Privé ;
VU la forte ambition 2030 de l’initiative Grande Muraille Verte, ciblant entre autres la restauration de 100 millions d’hectares de terres dégradées et le développement de l’agro-écologie et des chaines de valeur agrosylvopastorales et halieutiques, la séquestration de 250 millions de tonnes de carbone à travers la réduction significative des émissions de gaz à effet de serre par le développement de l’important potentiel en énergies renouvelables, la réduction de l’empreinte carbone dans les activités et infrastructures de production, la création de 10 millions d’emplois verts productifs ;
VU la nécessité et l’urgence d’accélérer la mobilisation des ressources financières tant endogènes qu’étrangères bilatérales et multilatérales pour accélérer la mise en œuvre de l’initiative Grande Muraille Verte au bénéfice des communautés vivant dans l’emprise de cet important chantier panafricain ;
TENANT COMPTE du Mémorandum d’entente signé entre la Fondation Issoufou Mahamadou (FIM) et le secteur privé sous le leadership de Futures AgriBusiness (FAGRIB) ;
VU l’engagement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et ses différentes agences de mise en œuvre notamment le PNUE, le PNUD, la BOAD, la BAD, la FAO, etc à appuyer la mise en œuvre de la GMV ;
VU le potentiel et les perspectives de développement des marchés des produits de la GMV et la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre des programmes de la GMV par le secteur privé ;
VU l’opportunité qu’offre la GMV aux acteurs du secteur privé de remplir leurs obligations en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et d’investir dans plusieurs domaines, y compris la restauration des paysages au profit des communautés :
VU la nécessité d’une meilleure implication du Secteur Privé a tous les niveaux ( petits producteurs, entreprises familiales, les coopératives rurales, les sociétés nationales et multinationales) ainsi que les acteurs de la recherche dans la mise en œuvre de l’initiative Grande Muraille Verte :

1. Saluons l’initiative de l’organisation de ce forum qui constitue un espace de dialogue franc, sincère entre acteurs de la mise en œuvre de l’initiative Grande Muraille Verte ;
2. Remercions et félicitons le Président de la République du Niger, Chef de l’Etat,
Son Excellence Monsieur Mohamed Bazoum et le Gouvernement du Niger pour avoir créé les conditions de succès de ce forum de Niamey ;
3. Exprimons toute notre gratitude au Champion de la Grande Muraille Verte,  Président de la FIM, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, pour avoir initié le présent forum ;
4. Saluons la présence effective et en visioconférence à ce forum de l’Union Africaine, l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte et les Agences Nationales de la GMV, la Coordination du Système des Nations Unies au Niger, l’Union Européenne, le Fonds pour l’Environnement Mondial, le
Programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’UNCCD, la Fondation de la Grande Muraille Verte pour l’Afrique, le Futures AgriBusiness (FAGRIB), la BOAD, la BAGRI, le FAGACE, la Chambre de
Commerce et d’Industrie du Niger, l’Université d’Arizona, les OSC et des acteurs du secteur Privé nigérien (AMANA AGRO, SAFA AGRO, Goroubi, etc.), malien (SOMIVAP), américain (Terra Global) ;
5. Engageons le Secteur Privé à tous les niveaux à investir dans la mise en œuvre de l’initiative de la Grande Muraille Verte tout en demandant aux pays membres de l’initiative de :
Créer les conditions incitatives pour le Secteur Privé notamment à travers les mesures fiscales adaptées, la minimisation des risques et la sécurité des investissements en lien avec le foncier ;
Mettre en place l’appareil juridique et fiscal requis pour lever les obstacles structurels à l’investissement privé dans les actions climatiques et pour créer des incitations à la valorisation, la transformation et la création de la  valeur ajoutée au niveau local.
Mettre en place des véhicules de financement mixte normalisés qui offrent des rendements attrayants et des options politiques à long terme afin d’établir des marchés pour des mécanismes de financement innovants (bio-crédit, obligations durables, obligations carbones, prêts adossés à de ressources, etc ….)
Déployer une stratégie de communication susceptible de toucher toutes les cibles à travers entre autres l’utilisation des langues nationales et locales ;
Faciliter l’accès aux crédits au Secteur Privé avec des taux d’intérêts préférentiels ;
En demandant au secteur privé en collaboration avec les partenaires nationaux et internationaux notamment le FAGRIB le FEM et le PNUE
D’initier la mise en place d’une plateforme de collecte de données, de capitalisation des bonnes pratiques et de suivi en vue d’accompagner la mise en œuvre efficace de la GMV basée sur des données scientifiques récentes et fiables.
Par ailleurs, les participants au forum de Niamey
Demandent aux pays membres de mettre en place des banques de projets pour l’accélération de la mise en œuvre de la grande muraille verte ;
Appellent à la création des instruments incitatifs pour des investissements privés conséquents dans la grande muraille verte au moyen d’une fiscalité environnementale adaptée et la création des marchés.
Encouragent la valorisation et la promotion des espèces et produits naturels de la Grande Muraille Verte (biodiversité végétale et animale, produits forestiers ligneux et non ligneux etc..) à valeur économique et leurs chaines des valeurs ;
Demandent aux pays membres d’identifier et de structurer les Start-up pour la production de services de la Grande Muraille Verte en vue de leur promotion auprès des investisseurs ;
Demandent aux Etats membres de créer des pôles économiques avec des marchés intégrés qui vont stimuler le développement des chaînes de valeur ;
Proposent aux pays membres de stimuler les opportunités de chaînes de valeur agricoles, forestières et d’élevage en tant que moteurs d’une croissance inclusive ;
Demandent l’alignement aux programmes phares de l’Agenda 2063 de l’Union africaine notamment de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine ;
Proposent aux parties prenantes de la grande muraille verte, l’identification des axes de coopération décentralisée locale, Sud-Sud et Nord–Sud dans la production, la valorisation, la transformation et la
commercialisation de ressources naturelles et dans le développement économique local et l’intégration économique ;
Demandent d’inclure les offres de services et le développement d’infrastructures d’énergies renouvelables, d’ouvrages hydrauliques, et d’infrastructures socio-économiques prioritaires (santé, éducation, eau et assainissement et voies de communication etc..).
En fin le Forum mandate le Champion de l’IGMV, Président de la FIM, pour un plaidoyer auprès des Gouvernements de la GMV pour l’endossement politique du Programme du FEM 8 en appui à l’initiative Grande Muraille à l’occasion de la prochaine réunion de la Conférence Ministérielle Africaine de l’Environnement (CMAE) prévue à Addis Abéba en Ethiopie du 14 au 18 Aout 2023.

Fait à Niamey, le 08 juin 2023
Le Forum.

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...