Home / A la une / Déclaration de presse N°001-2023/DE/MOJEDEC

Déclaration de presse N°001-2023/DE/MOJEDEC

La table de séance lors de la déclaration

Le Mouvement des Jeunes pour le Développement et l’Éducation Citoyenne (MOJEDEC), profondément attaché au respect des droits humains, aux valeurs démocratiques, à l’intégration, à la libre circulation des personnes et des biens, à la paix, à la citoyenneté responsable ainsi qu’à la coexistence pacifique, reste toujours préoccupé par la situation née des évènements intervenus le 26 juillet 2023 dans notre pays  ainsi que les lourdes sanctions imposées par l’UEMOA et la CEDEAO au peuple nigérien.  Ces sanctions, les plus sévères de notre  histoire communautaire, infligées au peuple nigérien n’ ont eu d’autres conséquences que d’ aggraver la situation de vulnérabilité de notre peuple, de fragiliser les commerçants et entrepreneurs exerçant au Niger, de détruire notre tissu économique, de fragiliser les capacités du Niger à faire face aux défis sécuritaires et  renforcer les groupes terroristes et autres organisations criminelles.

C’est à l’effet d’analyser l’évolution de la situation en cours dans notre pays que le MOJEDEC, réuni en session extraordinaire ce Mercredi 11 octobre 2023, rend publique la déclaration dont la teneur suit :

  1. Réitère sa condamnation relative à la remise en cause des institutions démocratiques conformément à ses communiqués N°001 et N°002 respectivement en date du 29 Juillet et 1er Aout 2023. Par la même occasion, le MOJEDEC encourage toutes les initiatives pacifiques pour la résolution de cette crise et le retour à l’ordre constitutionnel normal;

 

  1. Demande à la CEDEAO de sursoir définitivement à son option d’intervention militaire contre le Niger car elle porte en elle le risque de remise en cause de la cohésion entre les peuples Ouest africains, de l’effondrement sécuritaire du Sahel et d’une grande partie des États membres de la CEDEAO;
  2. Appelle les Chefs d’Etats de la CEDEAO à prendre en compte les souffrances des populations nigériennes suite aux sanctions iniques prises par la CEDEAO et l’UEMOA. A cet effet, le MOJEDEC invite ces chefs d’Etats à revoir leur position pour lever les sanctions infligées aux populations nigériennes ;
  3. Demande au CNSP de créer toutes les conditions nécessaires pour une transition apaisée et de redoubler d’efforts dans le but d’assurer la lutte contre les groupes criminels ou terroristes ainsi que la sécurisation des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national. Dans la même dynamique, le MOJEDEC invite le CNSP à prendre toutes les dispositions utiles pour décrisper le climat socio- politique national ainsi que la participation des acteurs politiques dans la recherche de solutions de sortie de crise en vue de faciliter le retour rapide à l’ordre constitutionnel ;
  4. Exhorte le CNSP à ne prendre en compte que le seul intérêt des populations nigériennes pour engager des négociations avec la CEDEAO en vue de faciliter le retour rapide à l’ordre constitutionnel. A cet effet, le MOJEDEC invite le CNSP à faire recours à toutes les compétences locales et internationales pouvant faciliter cette médiation.

6. Invite le CNSP et le gouvernement de transition à veiller à ce que les leaders d’opinions et les citoyens s’abstiennent de tout acte ou propos pouvant porter atteinte à l’unité nationale, à la cohésion sociale ou à instaurer la haine et l’anarchie dans notre pays. Le MOJEDEC rappelle toutefois que, plus que jamais, le Niger a besoin d’une union sacrée de ses fils/filles pour gagner le combat face aux défis du moment ;

7.Apporte son soutien indéfectible à nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité dans leur lutte quotidienne contre les forces du mal et présente par la même occasion ses condoléances les plus attristées au peuple nigérien, aux familles des victimes civiles ainsi qu’aux familles des militaires tombés sur le champ d’honneur ;

8.Exhorte la population à plus de vigilance, de solidarité, d’entraide et de cohésion dans cette période difficile que traverse notre pays.

Vive la démocratie et l’Etat de droit !!!

Vive le Niger et son peuple !!!

Fait à Niamey, le 11 Octobre 2023

               Directeur Exécutif du MOJEDEC

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...