Home / A la une / Déclaration de presse du Syndicat Autonome des Travailleurs du Pétrole (BEN/SATRAP)

Déclaration de presse du Syndicat Autonome des Travailleurs du Pétrole (BEN/SATRAP)

L’opinion nationale et internationale se rappelle certainement, il y a un peu plus de sept ans déjà, de ce que les médias ont dénommé « le feuilleton CNPC ». Le bras de fer qui opposait l’administration de ladite multinationale pétrolière à ses employés nationaux qui réclamaient des meilleures  conditions de vie et de travail ainsi que l’application des textes et règlements en vigueur au Niger. Ce qui avait contraint la CNPC NP à signer un protocole d’accord avec ses employés en 2014.

Suite à l’impasse sur l’évolution de la négociation en 2014, un collectif de délégués de la CNPC NP a été créé pour gérer le dossier.

Dans la quête d’une solution négociée à la crise, le collectif a fait face à l’incompréhension et au refus catégorique de la part de l’employeur et des autorités de l’époque à prendre en considération nos nobles légitimes revendications portées par nos représentants. Ce qui nous a conduit à observer un sit-in le 31 octobre 2016, qui a été la cause du licenciement injuste de 15 de nos valeureux délégués du personnel.

Malgré cette volonté de freiner le combat, dans la foulée le Syndicat Autonome des Travailleurs du Pétrole (SATRAP) a vu le jour le 20 avril 2017 et un bureau provisoire a été mis en place pour continuer la lutte.

Le SATRAP a malheureusement connu les mêmes difficultés pendant plusieurs années jusqu’à l’émergence de nouvelles autorités de l’Etat qui connaissent bien toutes les difficultés auxquelles font face les employés nigériens de la CNPC NP. Au même moment, il y a aussi eu des changements au niveau du personnel expatrié de la société.

Suite à tous ces changements un climat d’apaisement s’est instauré, ce qui nous permis d’échanger directement entre les deux parties.

Dans le calme, le respect mutuel, la patience, et avec le concours patriotique des autorités actuelles nous sommes parvenus à la signature d’une Convention d’Entreprise qui prend en compte la plupart de nos préoccupations à savoir :

-l’adoption d’une grille salariale en commun accord (une augmentation minimale de 100% sur le salaire,

-la promotion du personnel nigérien à tous les postes ( à titre illustratif en 2023, 68 employés nigériens ont été promus à des postes supérieurs),

-la formation continue du personnel (tous les employés nigériens bénéficient et continueront de bénéficier des formations),

-un plan de carrière du personnel.

Ici, est le lieu pour nous de rendre un vibrant hommage mérité à l’endroit du Ministère du pétrole, des Mines et de l’énergie, pour les soutiens indéfectibles à notre égard de remercier la CNPCNP pour l’accompagnement et la création du cadre qui sied à ces négociations, de remercier notre centrale syndicale à savoir la Confédération Nigérienne du Travail (CNT) ainsi que tous ceux qui nous ont soutenus et aidés directement ou indirectement.

Nous ne terminerons pas notre propos sans féliciter et encourager tous les camarades qui se sont battus à nos côtés, nous exhortons nos collègues nigériens de la CNPC NP à redoubler d’ardeur au travail pour le grand bonheur de notre cher pays qui a tant besoin.

En conclusion, nous restons vigilants et déterminés à défendre les intérêts de nos camarades en privilégiant le dialogue.

Vive le SATRAP, Vive la CNT, Dieu bénisse et protège le Niger

Fait à Niamey le 30 janvier 2024.

Pour le BEN/SATRAP

 

Le camarade Secrétaire Général

Tini Amadou Maiga

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...