Home / A la une / Covid-19 : le test PCR et la Vaccination ne sont plus exigés au Niger

Covid-19 : le test PCR et la Vaccination ne sont plus exigés au Niger

image d’illustration

Après plus de deux (2) ans de restriction, le Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales vient de réviser ses directives en matière de lutte contre la COVID-19 ce lundi 26 juin 2023.

Ces nouvelles instructions font suite à la levée de l’Urgence Sanitaire de portée Internationale que constitue la COVID- 19 par l’OMS, le 5 mai dernier.

C’est un ouf de soulagement pour les voyageurs en destination du Niger où en partance vers l’étranger. Finies les longues attentes et les tracasseries constatées qui datent de plus deux (2) ans, le test PCR et la vaccination ne sont plus exigés. Cela fait suite à la levée de l’urgence sanitaire de portée internationale que constitue la COVID-19 par l’OMS le 05 mai dernier.

Une note du ministère de la santé publique en date du lundi 26 juin 2023 le notifie clairement, les voyageurs à l’arrivée ou en partance du Niger ne sont plus assujettis au test rapide PCR et à la vaccination. Toutefois, ils doivent se conformer aux exigences du pays de destinations avertit le ministère de la santé publique, de la population et des affaires sociales.

Par la même occasion, le gouvernement maintient plusieurs autres mesures notamment : la vaccination contre la Covid pour les personnes vulnérables (personnes âgées, personnes vivantes avec des comorbidités), la sensibilisation et la communication sur le respect des mesures barrières sanitaires (port de masque, lavage des mains…) ; la collaboration transfrontalière et les échanges d’informations avec les autres Etats et les mesures de précautions standards et complémentaires pour la prévention et le contrôle des infections en milieu hospitalier…

note du ministère de la Santé Publique

Toutes ces mesures reconduites pourront être revues en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique de la Covid-19 dans le pays, a précisé la note du Ministère de la Santé Publique.

La pandémie de la Covid-19 a profondément affecté l’économie, dégradé les moyens de subsistance, exacerbé les vulnérabilités et augmenté les besoins de protection des enfants et des femmes avec une perturbation des systèmes de santé au Niger.

Apparue pour la première fois au Niger, le 19 mars 2020, la pandémie a occasionné 9513 cas positifs de Covid-19 dont 315 décès.

 

Ibrahim Moussa

 

 

Ceci pourrait vous interesser

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le Président Abdourahamane Tiani a prié à la grande mosquée de Niamey

La communauté musulmane du Niger  a célébré ce mardi 9 avril 2024 la fête de ...