Home / A la une / Coup d’Etat contre le Président Bazoum: les signaux de RFI et France 24 coupé au Niger !

Coup d’Etat contre le Président Bazoum: les signaux de RFI et France 24 coupé au Niger !

Les auditeurs et téléspectateurs des chaînes RFI et France 24 viennent de constater le   blocage de ces deux (2) chaînes françaises au Niger. Des sources dignes de foi, indiquent que c’est sur instruction du Secrétaire Général du Ministère de la Communication, Moustapha Tinao qui lui aussi a été instruit à son tour pour exiger la suspension des signaux des deux chaines du groupe France média monde.

Cette décision intervient le lendemain du discours à la Nation du Général de Brigade Abdourahamane Tiani, Chef de l’Etat, Président du CNSP dans lequel, il a consacré une large partie à l’ancienne puissance coloniale.

« Ils ne s’arrêteront que face à la ferme détermination du peuple nigérien à défendre ses intérêts et sa souveraineté. Ils ne s’arrêteront que face à un peuple uni et solidaire mené par des dirigeants patriotes. Ils ne s’arrêteront que face à notre résilience et notre engagement à défendre notre dignité, notre liberté et notre pays. Alors, s’ils devraient aller jusqu’au bout de leur logique destructrice, puisse Allah veiller sur le Niger et faire en sorte que c’est le dernier grand combat que nous allons mener ensemble pour une véritable indépendance de notre pays. Les Nigériens ne baisseront jamais la tête face à ceux qui veulent détruire notre pays, comme ils l’ont déjà fait en Libye et dans d’autres pays africains encore. », a dit en substance le nouvel homme fort du Niger.

Après le Mali et le Burkina Faso, le Niger est le 3ème pays sous régime militaire en Afrique de l’Ouest à suspendre les signaux de la Radio France Internationale et France 24.

Si dans les deux premiers cas, des mises en garde ont été adressées aux responsables des deux (2) chaînes, ici au Niger, visiblement, les auditeurs et téléspectateurs tout comme les responsables des deux chaînes ont été mis devant les faits accomplis. Le blocage de ces média français sont la preuve que la junte au pouvoir est prête pour un bras de fer avec l’hexagone.  Le blocage de ces deux chaînes intervient également quelques heures après le rapatriement d’un millier des Français, opération justifiée par le Ministère français des Affaires étrangères par un contexte sécuritaire volatil au Niger.

A l’allure où vont les choses, tout laisse apparaitre que ça sera œil pour œil et dent pour dent entre la France et les nouvelles autorités en place à Niamey.

 

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...