Home / A la une / Communiqué de l’Internationale Socialiste (IS) exige la restauration immédiate de l’Etat de droit au Niger.

Communiqué de l’Internationale Socialiste (IS) exige la restauration immédiate de l’Etat de droit au Niger.

Saleh Kebzabo, Président Afrique de l’Internationale Socialiste (archives)

L’Internationale Socialiste suive la situation au Niger avec beaucoup d’inquiétude et condamne fermement le récent coup d’État militaire dans le pays.

En effet, ce putsch constitue un sérieux obstacle au développement d’une région démocratique fortement réclamée par tous les peuples d’Afrique et incarnée de manière exemplaire par quelques pays dont la République du Niger. Suite aux récents développements sur la situation politique au Niger :

 

  1. L’IS exige le rétablissement immédiat du gouvernement démocratiquement élu dirigé par le président Mohamed Bazoum et appelle les chefs militaires à assurer le respect de la volonté du peuple en assurant la préservation des valeurs démocratiques et en protégeant le gouvernement légitime du pays.

 

  1. Nous exhortons les soldats qui ont choisi de servir la République du Niger à respecter leur serment de service et à s’abstenir de toute attaque contre le gouvernement civil et la population, y compris les étrangers vivant dans le pays.

 

  1. L’IS rappelle aux acteurs politiques, à la société civile, à l’armée et aux services de sécurité l’importance de sauvegarder les droits humains et les libertés de tous les citoyens nigériens et dénonce les arrestations arbitraires, les détentions illégales et les enlèvements de certains Nigériens pour leurs opinions politiques.

 

  1. Nous invitons l’armée et la garde présidentielle à libérer sans condition les camarades Mohamed Bazoum, Président de la République et sa famille, Foumakoye Gado, Président du parti au pouvoir – PNDS-Tarraya, Mahamane Sani Mahamoudou, Ministre du Pétrole, Mme Ousseini Kadiatou, ministre des Mines, Hama Adamou Souley, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Oumarou Malam Alma, ministre des Transports et Kalla Moutari, député.

 

  1. Nous appelons en outre les militaires à continuer d’assurer la sécurité des Nigériens et de leurs biens, et condamnons fermement les attaques contre les officiers du parti au pouvoir – le PNDS Tarayya ainsi que les attaques contre leur quartier général.

 

  1. Nous appelons toutes les parties, y compris les militaires, les partis politiques, la société civile, les chefs religieux et traditionnels à donner la priorité au dialogue pacifique et au respect de l’ordre constitutionnel.

INTERNATIONALE SOCIALISTE, PO Box 67973, LONDRES SW4 4DU ROYAUME-UNIT : (44 20) 7627 4449 – E : secretariat@socialistinternational.org www.internationalesocialiste.org

Nous appelons en outre à la mobilisation de tous les dirigeants et acteurs africains au Niger pour prendre des mesures pour protéger la paix et la sécurité au Niger et veiller à ce que le pays, qui a été largement salué comme un modèle de démocratie en Afrique de l’Ouest, ne régresse pas dans son développement et sa voie démocratique.

 

  1. Nous réitérons notre appel aux pays voisins du Niger à jouer chacun un rôle de facilitateur pour restaurer l’ordre institutionnel au Niger et poursuivre ensemble leurs objectifs communs dans la lutte contre le terrorisme.

 

  1. L’IS félicite en outre la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour avoir adopté une position ferme contre le coup d’État au Niger et déclaré une tolérance zéro aux coups d’État militaires dans la région de l’Afrique de l’Ouest. La position résolue de la CEDEAO renforce l’importance du respect des principes démocratiques et de l’État de droit dans la région de l’Afrique de l’Ouest. Nous exhortons la CEDEAO et les autres organes de la communauté internationale, en particulier le Conseil de sécurité de l’ONU, à assurer une résolution rapide de la crise politique afin d’assurer un rétablissement pacifique et ordonné de la gouvernance civile.

 

  1. En ce moment critique, l’IS appelle la communauté internationale à rester unie pour soutenir les institutions démocratiques et plaider pour un règlement pacifique qui reflète la volonté et les aspirations des peuples du Niger.

 

  1. L’IS réitère son appel à la communauté internationale à travailler avec les dirigeants et les principales parties prenantes au Niger pour assurer un rétablissement urgent du gouvernement légitimement élu dirigé par le Président Mohamed Bazoum.

 

  1. Et enfin, l’IS reste ferme dans son engagement envers les valeurs et principes démocratiques et se tient solidaire avec le peuple nigérien en ces temps difficiles.

Solidarité pour le progrès

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...