Home / A la une / Allocution du Ministre de la Santé Publique, de la population et des Affaires Sociales à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de la Population.

Allocution du Ministre de la Santé Publique, de la population et des Affaires Sociales à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de la Population.

Dr Illiassou idi Mainassara, Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales

Le Niger, à l’instar de la Communauté Internationale, célèbre, le Mardi 11 juillet 2023, la Journée Mondiale de la Population.

Le thème central retenu cette année est : « Libérer le pouvoir de l’égalité des sexes : faire entendre la voix des femmes et des filles pour libérer les possibilités infinies de notre monde »

Deux principaux objectifs sont visés à travers l’organisation de cet important événement, à savoir :

  • Sensibiliser l’opinion publique nationale et internationale sur les questions de population et développement ;
  • Diffuser largement les messages relatifs au thème central retenu afin de susciter une mobilisation sociale effective et un changement de comportements des populations.

L’effectif de la population de notre pays est estimé à 26.062.585 d’habitants au 1er juillet 2023 selon les projections démographiques 2012-2024 de l’INS. Notre taux d’accroissement démographique qui est de 3,9% (EDS, 2012) est l’un des plus élevés au monde aux côtés d’un faible taux de prévalence contraceptive moderne.

Au Niger, la commémoration de la Journée Mondiale de la Population est l’expression de la volonté politique manifeste et sans cesse renouvelée des plus hautes autorités politiques, conscientes des interrelations dynamiques entre population et développement.

Le thème choisi pour l’édition 2023 est : « libérer le pouvoir de l’égalité des sexes : faire entendre la voix des femmes et des filles pour libérer les possibilités infinies de notre monde ».

Le choix de ce thème est pertinent. En effet, les statistiques des Nations Unies indiquent, entre autres que :

  • Plus de 40 pour cent des femmes dans le monde ne peuvent pas prendre des décisions sur la santé sexuelle et reproductive et les droits reproductifs ;
  • Une femme meurt toutes les deux minutes des suites d’une grossesse ou d’un accouchement (et dans les situations de conflit, le nombre de décès est deux fois plus élevé) ;
  • Plus des deux tiers des 800 millions de personnes dans le monde qui ne savent pas lire, sont des femmes.

Au Niger, les inégalités à l’égard des femmes concernent notamment l’accès à l’éducation et à la santé reproductive, la participation des femmes dans l’économie et dans la prise de décisions.

Pour remédier à cette situation, plusieurs actions ont été initiées par notre pays parmi lesquelles, on peut citer :

  • En matière de Genre, Droits Humains et Autonomisation de la femme :
  • La ratification par le Gouvernement de la plupart des instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’enfant et de la femme durant les vingt (20) dernières années ;
  • L’élaboration de la Politique Nationale Genre et son Plan d’actions 2018-2027 ;
  • L’élaboration de la Politique Nationale de la Promotion de la Femme ;
  • L’élaboration de la Stratégie Nationale d’Autonomisation Économique de la Femme et son Plan d’actions 2018-2022 ;
  • L’adoption d’une Loi sur le quota ;
  • L’adoption d’une Loi sur les mutilations génitales et le harcèlement sexuel en 2003 ;
  • L’élaboration d’une Stratégie Nationale de Scolarisation de la Jeune Fille ;
  • L’élaboration d’une Stratégie Nationale de lutte contre le mariage des enfants.

La mise en œuvre de toutes ces Politiques ont permis de réduire les inégalités et les iniquités de genre dans certains domaines malgré la persistance de certaines pratiques comme les Violences basées sur le genre (VBG) qui se manifestent sous plusieurs formes (physique, morale, psychologique, économique, etc.).

  • En matière de Santé de la reproduction, on peut citer entre autres actions :
  • L’adhésion du Niger à plusieurs déclarations, conventions et initiatives internationales et régionales sur la santé de la reproduction y compris la planification familiale ;
  • L’adoption de la Loi 2006-16 sur la santé de la reproduction qui favorise l’accès aux services de santé de la reproduction y compris ceux de la Planification familiale ;
  • L’élaboration et la validation d’un Plan National de Repositionnement de la Planification Familiale, couvrant la période 2013-2020 et 2021-2025 ;
  • L’adhésion du Niger à l’Initiative Internationale FP 2020 et FP2030.
  • L’adhésion du Niger au Forum Génération Égalité.

Outre ces actions d’ordre institutionnel, je tiens à souligner l’implication personnelle de Son Excellence Elhadj BAZOUM MOHAMED, Président de la République, Chef de l’Etat, dans la résolution des problèmes liés au genre ainsi qu’à la complémentarité des hommes et des femmes dans le processus du développement social et économique du Niger.

Pour terminer, au nom du Gouvernement, je tiens à réitérer tous mes remerciements aux partenaires au développement et aux acteurs de la société civile pour leurs multiples efforts et appuis constants dans l’amélioration du bien-être des populations en général et des femmes et des filles en particulier.

Vive le Niger,

Vive la Coopération Internationale,

Vive la Journée Mondiale de la Population,

Je vous remercie !

Ceci pourrait vous interesser

Retrait des forces américaines du Niger : Vers la fin de l’influence occidentale au sahel

Le 16 mars dernier, le gouvernement de la République du Niger dénonçait les accords militaires ...