Home / A la une / 51ème session extraordinaire de la CEDEAO : Un ultimatum de Sept (7) jours à la junte pour le retour à l’ordre constitutionnel au Niger

51ème session extraordinaire de la CEDEAO : Un ultimatum de Sept (7) jours à la junte pour le retour à l’ordre constitutionnel au Niger

La photo de famille des Chefs d’Etat

Suite aux évènements en cours au Niger, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur convocation de son président en exercice, le Président Nigérian Ahmed Bola Tinubu, a convoqué ce dimanche 30 Juillet 2023, un sommet extraordinaire à Abuja avec un seul point à l’ordre du jour : le cas Niger.

A l’issue du sommet, l’organisation régionale a pris des sanctions lourdes contre le Niger et a également dépêché un émissaire, en l’occurrence, le Président de la Transition tchadienne, le Général de division Mahamat Idriss Déby.

L’objectif de ce sommet est d’exiger des militaires putschistes, le rétablissement de l’ordre constitutionnel au Niger après le renversement du Président démocratiquement élu Mohamed Bazoum, le mercredi 26 juillet 2023 par le chef de sa Garde Présidentielle.

A cet effet, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a donné un ultimatum d’une semaine aux auteurs du coup d’Etat pour libérer le Président Mohamed Bazoum et le restaurer dans sa fonction, faute de quoi, l’organisation Ouest Africaine usera de tous les moyens y compris la force pour rétablir l’ordre.

Ce 51ème sommet auquel ont pris part les représentants des quinze (15) Etats membres + le Tchad, a d’ores et déjà pris une batterie de sanctions contre le Niger notamment :

  1. Fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Niger ;
  1. Etablissement d’une zone d’exclusion de la CEDEAO pour tous les vols commerciaux à destination ou en provenance du Niger ;
  1. Suspension de toutes les transactions commerciales et financières entre les Etats membres de la CEDEAO et le Niger;
  1. Gel de toutes les transactions de service, y compris les services publics ;
  2. Gel des avoirs de la République du Niger dans les banques centrales de la CEDEAO ;
  1. Gel des avoirs de l’Etat du Niger, ainsi que des entreprises publiques et parapubliques logés dans les banques commerciales ;
  2. Suspension du Niger de toutes formes d’assistance financière et de transactions avec toutes les institutions financières, notamment la BIDC et la BOAD;
  1. Interdiction de voyage et gel des avoirs des officiers militaires impliqués dans la tentative de coup d’Etat. Cette mesure s’applique également aux membres de leurs familles et aux civils acceptant de figurer dans toute institution ou tout gouvernement à mettre en place par ces officiers militaires.
  1. Lancement d’un appel en direction de l’UEMOA et de tous les autres organismes régionaux pour la mise en application de la présente décision.
Le Président de la République Mohamed Bazoum avec le médiateur, le Gé,néral idriss Déby Itno

S’agissant de la question d’une imminente intervention militaire sur le Niger, des sources bien informées auprès de la CEDEAO évoquent que les pays ont déjà tout ficelé et n’attendent que la fin de l’ultimatum pour intervenir.

En attendant cette ultime étape, les dirigeants de la CEDEAO ont dépêché le Président de la transition tchadienne, Mahamat Idriss Déby pour entamer des négociations avec les militaires au pouvoir au Niger. Il a d’ailleurs effectué le déplacement de Niamey, ce dimanche 30 juillet 2023, où, il a été accueilli à l’aéroport par l’ancien Chef d’Etat-major des armées du Niger, le général de division Salifou Modi , membre du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie  (CNSP avant de rencontrer respectivement, le Président du CNSP, le Président de la République Mohamed Bazoum et l’ancien Président de la République Issoufou Mahamadou.

L’envoi du président tchadien prouve que la CEDEAO laisse une porte ouverte aux négociations.

Le choix de cette personnalité non membre de la CEDEAO est perçu par plusieurs observateurs comme celui de la neutralité.

 

Ibrahim Moussa

Ceci pourrait vous interesser

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)

Déclaration constitutive du Cadre d’Actions des Professionnels des Médias du Niger (CAP- Médias- Niger)   ...