Home / A la une / 1er congrès ordinaire du parti MDEN FALALA : Doter le parti des structures performantes pour poursuivre son ascension

1er congrès ordinaire du parti MDEN FALALA : Doter le parti des structures performantes pour poursuivre son ascension

Abdoulkadri Tidjani, président national du MDEN FALALA

La date du samedi 27 mai 2023, restera à jamais gravée  dans les mémoires des militantes et militants du Mouvement Démocratique pour l’Emergence du Niger (MDEN) FALALA et aussi de la classe politique nigérienne tout entière. Car c’est jour-là que le parti présidé par M.  Albdoulkadri Tidjani a tenu les assises de son 1er congrès ordinaire réussit dans l’arène de lutte Yacouba Ango dit Kantou de Maradi. Un congrès dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence d’une forte délégation du Principal parti au pouvoir, le Parti Nigérien pour la démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarraya) conduite par le Président National M. Foumakoye Gado accompagné pour la circonstance du Secrétaire Général de ladite formation politique Kalla Hankourao ainsi que Kalla Moutari et Zakari Oumarou, tous les deux, membres du bureau politique national. 

Toujours côté officiel, on notait la présence des représentants des regroupements politiques de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN), de l’Alliance pour la République (APR), de l’opposition et les non affiliés. C’est premier congrès va servir de tremplin pour doter le parti des structures performantes en vue de renforcer son maillage territorial. 

 

Placé sous le thème « Unité, solidarité, engagement pour un Niger de paix démocratique et prospère », ce 1er congrès du MDEN FALALA intervient à un moment où le Ministère de l’Intérieur veille au grain sur le respect de la Charte des partis politiques, qui exige la tenue régulière des congrès. Et le choix du thème vaut son pesant d’or, car aujourd’hui, la recherche de la paix est un combat au quotidien non seulement au Niger mais dans la sous-région.

Dans son mot de bienvenue, le Président de la Fédération Régionale du MDEN FALALA de Maradi M. Sani Bala a salué tous les invités qui ont effectué le déplacement de l’arène de lutte de Maradi. Il s’est réjoui de la présence massive des militantes et militants du parti, venus de toutes les régions du pays avant de souhaiter à tous les congressistes, un retour en paix dans leurs foyers respectifs.

une vue de l’arène de lutte Kantou de Maradi

1er congrès, première démonstration de force

Pour une formation politique qui a deux (2) ans d’existence seulement, le pari est gagné et le défi relevé par le Président Abdoulkadri Tidjani et ses camarades. L’arène de lutte Kantou de Maradi a refusé du monde, preuve que la mobilisation a été à la hauteur de l’évènement, ce qui confirme la capacité du leader de cette jeune formation politique, à unir autour de lui, des hommes et des femmes dynamiques, qui ont conduit le MDEN FALALA a s’adjuger deux (2) sièges de députés nationaux et 40 conseillers municipaux et régionaux, alors que le parti n’avait que 2 mois d’existence, et là aussi, sans tenir compte des ses listes qui ont été rejetées par le Conseil Constitutionnel, lors des dernières élections générales de l’année 2020-2021.

Plus aucun doute maintenant, la classe politique nigérienne est persuadée que le Mouvement Démocratique pour l’Emergence du Niger (MDEN FALALA) est né avec ses 32 dents comme l’a souligné, le Président National du PNDS-Tarraya M. Foumakoye Gado.

« Votre parti est né à deux mois des élections générales de l’année 2020-2021. En regardant de près, on a l’impression qu’il est né, il y a 30 ans. Le bébé est venu avec ses 32 dents, une barbe touffue et des cheveux blancs », s’est exclamé le président du PNDS Tarraya.

Il a saisi cette occasion pour féliciter le président du MDEN FALALA pour trois (3) raisons qu’il a d’ailleurs énumérées. La 1ère est relative à la contribution apportée par M. Abdoulkadri Tidjani dans la mise en œuvre du programme de la Renaissance actes 1&2, la seconde est liée à sa participation dans la réussite du processus électoral 2020-2021 et la 3ème est sa participation dans la mise en œuvre de l’actuel programme de la Renaissance acte 3, depuis deux (2) ans et demi.

Foumakoye Gado, Président du PNDS à droite et le SG Kalla Hankourao

Foumakoye Gado d’apprécier par la suite la tenue du 1er congrès du parti FALALA car pour lui, ceci témoigne de la volonté de la jeune formation politique de satisfaire aux exigences de la loi qui demande aux partis politiques de respecter la tenue de leurs congrès.

Le représentant du regroupement des non affiliés a salué à son tour, la tenue de ce 1er congrès dont qu’il a qualifié les travaux des assises qui se déroulent dans la légalité et la légitimité.

S’adressant à l’assistance, le Président national du MDEN FALALA M. Abdoulkadri Tidjani a d’entrée de jeu souligné que ce 1er congrès constitue une rencontre historique et pleine de symbole pour la jeune formation politique. Il a commencé par rendre un vibrant hommage aux Forces de Défense et de Sécurité dont le travail de ces derniers a permis d’être sur ce lieu de congrès, a-t-il mentionné.

Malgré son jeune âge, le parti a perdu plusieurs membres fondateurs auxquels aujourd’hui, Abdoulkadri Tidjani a rendu un hommage. Il s’agit entre autres de : honorable Maman Ibrahim, Moussa Kalla, Zabeirou Dagué, Miko de Mayahi et l’ancien maire de Tessaoua.

Dressant les résultats des dernières élections générales, le président du MDEN FALALA s’est félicité des  2 sièges de députés et 40 conseillers régionaux et municipaux glanés par le parti à seulement deux 2 mois de la tenue de ces consultations, et ce, malgré le rejet de plusieurs autres listes du parti. Il a mis ces résultats à l’actif des militantes et militants du parti, qu’ il a invité par la suite  de s’engager davantage pour faire rayonner le parti.

Le congrès qui se tient un peu plus de deux (2) ans de la mise en œuvre du programme de la Renaissance acte 3 a été une occasion pour Abdoulkadri Tidjani d’apprécier les résultats jusque-là obtenus par le tandem Bazoum-Ouhoumoudou.

« Ce congrès se tient 2 ans après l’accession du Président de la République et la gestion du Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou. Après 24 mois, les résultats ont répondu à l’engagement du Président de la République.

Le MDEN FALALA se félicite des résultats atteints dans les secteurs de la sécurité, gouvernance, infrastructures… Notre parti continuera à soutenir sans relâche et en toute loyauté le Président de la République Mohamed Bazoum et les actions du gouvernement. » a-t-il martelé.

Le Président national du MDEN FALALA d’exhorter les Nigériens à cultiver l’unité et la cohésion sociale tout en insistant sur le travail pour faire du MDEN FALALA un parti émergent sur l’échiquier politique national.

Une vue des congressistes

A l’issue de ce 1er congrès, un bureau exécutif national sera mis en place et l’actuel président du parti de faire le pari de réussir cet exercice dans la paix et la cohésion, deux mots qui lui tiennent à cœur. « Nous allons donner la preuve que la politique est un art et nous devons nous convaincre et convaincre le monde entier de la nécessité d’œuvrer au renforcement du processus démocratique engagé par le Niger depuis 32 ans. Nous devons éviter l’effondrement du processus démocratique. », a conclu le Président du MEDEN FALALA.

Ibrahim Moussa,

Envoyé spécial

 

Ceci pourrait vous interesser

Presse au Niger : Le journaliste communicateur Ousmane Toudou dans les locaux de la gendarmerie

Le journaliste Ousmane Toudou est dans les locaux de la Gendarmerie Nationale depuis le weekend ...